Mode sombre
Référentiels
Certification

Le Label BiodiverCity®

Bâtiments
  •  Créativité
  •  Inclusion
  •  Résilience
  •  Sobriété
Thématiques : 
  • Exploitation
  • Construction
  • Matériaux

Le Label BiodiverCity® constitue un cadre technique pour orienter et évaluer l’engagement et la mise en œuvre de méthodes et de moyens d'un projet immobilier visant à maximiser sa qualité écologique et les aménités pour les usagers. Le référentiel fournit un étiquetage de performance des opérations immobilières vis-à-vis de leur niveau de prise en compte et de valorisation sociétale de la biodiversité.

Pour évaluer la performance des projets urbains en matière de biodiversité, BiodiverCity® s’appuie sur une approche multicritères. Plusieurs facteurs clés de succès ont été identifiés, prenant en compte plusieurs dimensions d’une opération immobilière. L’analyse est structurée en 4 axes, qui se déclinent en 27 préoccupations et 63 objectifs à viser par des actions précises. Les 4 axes sont l’engagement et la connaissance pour le maître d’ouvrage, le projet dans son contexte pour la maitrise d’œuvre (paysagiste concepteur, architecte, etc.), le potentiel écologique de la parcelle pour l’écologue et les aménités et services rendus pour les utilisateurs.

Le label est porté par une association multi acteurs (promoteurs, foncières, constructeurs, associations en faveur de la biodiversité, collectivités et institutions publiques, investisseurs et foncières, bailleurs, architectes, paysagistes, sociétés d’ingénierie, utilisateurs et gestionnaires de bâtiments, société de conseil en biodiversité, entreprise du paysage, de procédés et services liés à la biodiversité) Il s’appuie sur un contenu pédagogique et précis avec un cahier des charges imposant certaines exigences aux acteurs.

 

Thématiques 

 

Finalités 

 

Cible : Maîtres d’œuvre de l’îlot publics ou privés
Échelle : Ilot bâti
Phase de projet : Programmation - Conception - Réalisation - Fonctionnement

Formée aux affaires internationales et européennes entre l’Angleterre et la France dans le cadre d’un double diplôme Sciences-Po Lille / Université du Kent, Marion a débuté sa carrière en plaidoyer et relations institutionnelles des organisations non gouvernementales, dans le secteur du commerce équitable (Label Max Havelaar France). Ses expériences sont aussi en lien avec les territoires, avec un passage en coopération décentralisée à l’échelle d’un conseil départemental.

Voir son profil Linkedin

Issue des sciences sociales, de l’histoire de l’art et de l’architecture, après diverses expériences dans la gestion de projets culturels et la production audiovisuelle, Camille a travaillé dans la communication au sein du groupe VINCI : depuis les grands projets à l’international jusqu’à La Fabrique de la Cité, think tank dédié à la prospective urbaine

Voir son profil Linkedin

Carla DONCESCU

Diplômée d’un master 2 en Economie du Développement à Panthéon-Sorbonne, et actuellement en formation alternance du Master 2 Relation Internationale et Action à l’Etranger dans la même Université, c’est à travers ces différents prismes et ses expériences à l’internationale qu’elle approche les problématiques de villes et territoires durables.

Voir son profil Linkedin

 

Manon EXBALIN

Diplômée d’un Master en sociologie de la communication, Manon a travaillé précédemment pour Greenpeace, la Mairie de Paris (en particulier pour venir en aide aux étudiants), et le Ministère de la Transition Ecologique (DGALN – Mission Communication).

Voir son profil Linkedin 

Géographe de formation (Université d’Etat de Saint-Pétersbourg), elle a débuté au poste de géographe économiste à l’Académie d’Économie Agricole (Russie), avant de poursuivre sa carrière en France, en tant qu’assistante administrative et comptable (Air Liquide, Association TGV Provence Côte d’Azur, COFHUAT, Groupe Hervé)

Voir le profil Linkedin

Avant de rejoindre l’équipe FVD, il a occupé plusieurs postes dans la gestion des collectivités  locales. Allant d’élu et adjoint au maire de sa ville natale Besançon, chargé des relations universitaires et de la coopération internationale puis Directeur du Développement économique de la Ville de Pantin, pour ensuite être directeur de cabinet à Montreuil où il a notamment piloté la refonte en profondeur du projet urbain vers davantage d’écologie et de développement durable, Il continue son parcours en tant que Haut Responsable de la Résilience de la Ville de Paris.

Il promeut une vision holistique et systémique du développement durable et apporte son expérience/expertise en résilience territoriale et en transition écologique et sociale.

Voir son profil Linkedin

 

X