Mode sombre

Rénovation de Toit Vosgien à Raon-l’Étape

Une réalisation proposée par PROPASSIF

Bâtiments

Contributeur

Référent :  E.Vekemans
Contact : 

Descriptif

  • Appartements années 1950 rénovés en 2010 au standard passif. Rénovation d’un petit collectif avec périscolaire
  • Rénovation en lieu et place d’une construction : économie énergétique des matériaux conservés de 525 MWh (soit environ 200 Tonnes de CO2)
  • Helios, KWLC 1500 + KWLC 820
    Ventilation Double flux Helios type KWLC 1500 (logements) + Ventilation Périscolaire KWLC 820 (périscolaire) sur sonde CO2
  • Chaudière bois plaquettes de 100 kW (pour 3 bâtiments collectifs à 5à logements)
    Collecteurs solaires (23,1 m²)
  • Eau chaude sanitaire Bois + Solaire;
    bouclage et tuyauteries simple
Thématiques : 
  • Rénovation / Réhabilitation
  • Matériaux
Échelle : 
  • Bâtiment
  • Logement

Fiche d'identité

marker  Grand Est / Saint- Dié-des- Vosges
Type de territoire : 
  • > 20 000 < 100 000 habitants
Date de livraison :  01/11/2012
Surface bâtie :  951 m2
Maîtrise d'ouvrage :  Toit vosgien : 6 Rue du Breuil, 88100 Saint-Dié-des-Vosges
Maîtrise d'oeuvre :  Architecture Création / TERRANERGIE

Distinctions

Labels / certifications :  Passivhaus

Évaluation du projet*

sur la base du déclaratif du contributeur

Critère n°1 : SOBRIÉTÉ

Rénovation de 15 logements devant être étendue à l’ensemble de 3 bâtiments

Bois, ouate de cellulose chauffage

Rénovation en lieu et place d’une construction : économie énergétique des matériaux conservés de 525 MWh (soit environ 200 Tonnes de CO2)

Très faible consommation de bois, parce que le bois sera bientôt une ressource recherchée à la fois en tant que bois-énergie et bois-construction…

Critère n°2 : INCLUSION

NC

OUI

OUI

Très bons. Enchantés du confort pour des charges minimes

Critère n°3 : RÉSILIENCE

Oui. C’est l’analyse du Toit Vosgien qui a déterminé la rénovation plutôt que la destruction-construction neuve.

NC

Critère n°4 : CRÉATIVITÉ

L’essentiel des matériaux et matériels proviennent des ateliers mosellans

Oui. Les techniques passives étant généralement peu connues.

Critère n°5 : POTENTIEL DE RÉPLICABILITÉ

La rénovation de ce premier bâtiment devait servir aux constructions avoisinantes conçues à la même époque et sur le même modèle

Formée aux affaires internationales et européennes entre l’Angleterre et la France dans le cadre d’un double diplôme Sciences-Po Lille / Université du Kent, Marion a débuté sa carrière en plaidoyer et relations institutionnelles des organisations non gouvernementales, dans le secteur du commerce équitable (Label Max Havelaar France). Ses expériences sont aussi en lien avec les territoires, avec un passage en coopération décentralisée à l’échelle d’un conseil départemental.

Voir son profil Linkedin

Issue des sciences sociales, de l’histoire de l’art et de l’architecture, après diverses expériences dans la gestion de projets culturels et la production audiovisuelle, Camille a travaillé dans la communication au sein du groupe VINCI : depuis les grands projets à l’international jusqu’à La Fabrique de la Cité, think tank dédié à la prospective urbaine

Voir son profil Linkedin

Carla DONCESCU

Diplômée d’un master 2 en Economie du Développement à Panthéon-Sorbonne, et actuellement en formation alternance du Master 2 Relation Internationale et Action à l’Etranger dans la même Université, c’est à travers ces différents prismes et ses expériences à l’internationale qu’elle approche les problématiques de villes et territoires durables.

Voir son profil Linkedin

 

Manon EXBALIN

Diplômée d’un Master en sociologie de la communication, Manon a travaillé précédemment pour Greenpeace, la Mairie de Paris (en particulier pour venir en aide aux étudiants), et le Ministère de la Transition Ecologique (DGALN – Mission Communication).

Voir son profil Linkedin 

Géographe de formation (Université d’Etat de Saint-Pétersbourg), elle a débuté au poste de géographe économiste à l’Académie d’Économie Agricole (Russie), avant de poursuivre sa carrière en France, en tant qu’assistante administrative et comptable (Air Liquide, Association TGV Provence Côte d’Azur, COFHUAT, Groupe Hervé)

Voir le profil Linkedin

Avant de rejoindre l’équipe FVD, il a occupé plusieurs postes dans la gestion des collectivités  locales. Allant d’élu et adjoint au maire de sa ville natale Besançon, chargé des relations universitaires et de la coopération internationale puis Directeur du Développement économique de la Ville de Pantin, pour ensuite être directeur de cabinet à Montreuil où il a notamment piloté la refonte en profondeur du projet urbain vers davantage d’écologie et de développement durable, Il continue son parcours en tant que Haut Responsable de la Résilience de la Ville de Paris.

Il promeut une vision holistique et systémique du développement durable et apporte son expérience/expertise en résilience territoriale et en transition écologique et sociale.

Voir son profil Linkedin

 

X