Mode sombre

Résidence Paris Nation

Une réalisation proposée par Bouygues Construction

Bâtiments Vie locale

Contributeur

Référent :  Virginie Alonzi, Directrice de la Prospective Bouygues Construction
Contact : 

Descriptif

Cette opération consiste en la construction de 13 logements en structure bois et un logement en rénovation dans une cour intérieure, au cœur d’une résidence à Paris 12ème.

Ces logements font office d’un projet qui se soucie de l’empreinte carbone qu’il va engendrer. Il est donc essentiel de travailler sur l’origine des matériaux afin de limiter le bilan carbone et d’aller vers le choix de matériaux biosourcés à l’origine d’emplois non délocalisables. Appuyées sur une trame de base en poteaux et poutres bois, les façades sont un assemblage d’éléments menuisés, modules préfabriqués, manipulables et légers.

Au rez-de-chaussée, un premier appartement de type T2 est desservi par le jardin sur le côté Sud. Un accès par le porche conduit aux autres appartements où une cour permet la desserte des autres lots. L’accès au deuxième niveau se fait par cette même cour où un escalier et des coursives viennent desservir les appartements pourvus de balcons sur les façades Est et Ouest.

Le deuxième niveau se dessert de la même manière et vient offrir 4 duplex, également pourvus de balcons sur les façades Est et Sud. Au dernier niveau, chaque logement bénéficie de balcons filant sur la totalité des façades Est, Sud et Ouest.

Thématiques : 
  • Construction
  • Qualité du logement
  • Matériaux
  • Renforcement du lien social et de la solidarité
Échelle : 
  • Bâtiment

Fiche d'identité

marker  Île-de-France / Paris
Type de territoire : 
  • Métropole
Date de livraison :  01/10/2020
Surface bâtie :  716m²
Coût du projet :  3 300 000 euros
Maîtrise d'ouvrage :  Gecina 16 rue des Capucines 75084 Paris Cedex 02 Tél. 01 40 40 50 50
Maîtrise d'oeuvre :  MARS Architectes 226 rue Saint Denis 75002 Paris Tél. 01 40 28 00 69
Partenaires associés :  Bouygues Bâtiment Ile-de-France, SCYNA 4, Sylva Conseil, AXPACAAL, TEAMOR, VPEAS, Agence Lignes, Alternative, BTP Consultant, Technosol

Distinctions

Labels / certifications :  HQE NF Habitat excellent Biosourcé niveau 3 Biodiver-city Plan Climat de la ville de Paris
Concours / récompenses :  EU Mies Award 22 Nominee Plan Climat de la ville de Paris

Évaluation du projet*

sur la base du déclaratif du contributeur

Critère n°1 : SOBRIÉTÉ

Le projet est issu d’une étude missionnée par GECINA et réalisé par MARS Architectes pour révéler les constructibilités de l’ensemble de son patrimoine parisien, rendues possibles par la libération du COS, la loi Allure et la loi Dufflot. Ce projet de 14 logements collectifs s’inscrit dans le cadre de cette étude, et est situé en cœur d’îlot au sein d’un ensemble immobilier construit dans les années 70. Ce projet permet donc de faire le meilleur usage possible du foncier de la parcelle en créant 14 logements collectifs sans générer d’artificialisation des sols.

L’empreinte carbone des matériaux est au cœur de la réflexion du projet, pensé pour favoriser les matériaux biosourcés à l’origine d’emplois non délocalisables. Appuyées sur une trame de base en poteaux et poutres bois, les façades sont un assemblage d’éléments menuisés, modules préfabriqués, manipulables et légers.

Mis à part les qualités intrinsèques du bois (stockage de CO2…), le respect des délais, la précision de la préfabrication, la qualité de formation des compagnons charpentier, ce choix s’impose dans la conception d’une architecture rationnelle et modulaire à même de proposer un regard particulier sur la mise en œuvre et la valorisation des matériaux. Le bois permet aussi une rationalisation constructive et la modularité proposée. Cette projection d’une structure modulaire va dans le sens de la mutabilité des immeubles en concevant des plateaux libres pouvant changer durant la vie de l’édifice. Le monde de la construction bois en plein développement démontre une grande capacité d’innovation : ici, une conception et fabrication via des modèles BIM, préfabrication sur mesure en atelier, optimisation des éléments de structure (poids, dimensions,), engins de levages adaptés aux contraintes de site. Ainsi, ce projet a nécessité une méthodologie innovante toute particulière alliant ingénierie de pointe et savoir-faire.

L’efficacité énergétique est au cœur du projet, comme l’attestent les labels obtenus : HQE NF Habitat niveau excellent, plan climat de la ville de Paris.

Les balcons abritent les volets et les menuiseries en bois des intempéries, en les conservant en retrait, et facilitant ainsi l’entretien du bois.

Critère n°2 : INCLUSION

NC

NC

NC

Le projet a permis de réaménager le jardin au cœur de la résidence en apportant plus de végétation, améliorant dès lors l’image de la résidence. Aucune étude n’a toutefois été réalisée à notre connaissance pour recueillir les retours d’expérience des usagers.

Critère n°3 : RÉSILIENCE

NC

NC

Critère n°4 : CRÉATIVITÉ

Dans le cadre de WeWood, nous mettons toute l’intelligence de Bouygues Construction sur l’ensemble de sa chaîne de valeur au service de la construction bois et nous nous inscrivons dans une démarche globale de la promotion de la construction bois auprès des acteurs de la filière et des pouvoirs publics. WeWood, c’est une ambition forte ; celle de construire d’ici 10 ans 30% de nos opérations en bois. Ce projet participe donc au développement de la filière bois et à la montée en compétence de l’ensemble des acteurs locaux sur ce mode constructif bois.

NC

Critère n°5 : POTENTIEL DE RÉPLICABILITÉ

La construction bas carbone bois-paille fait l’objet de retours d’expérience systématique chez Bouygues Construction en vue de sa réplicabilité dans le cadre de WeWood.

Avec WeWood, Bouygues Bâtiment Ile-de-France inscrit la construction bois et biosourcée au cœur de sa stratégie. Favoriser le bois dans nos réalisations participe à réduire l’empreinte carbone de notre activité et à offrir des bâtiments plus vertueux avec un meilleur confort de vie. Le projet de la résidence paris-Nation s’inscrit dans cette stratégie de réplicabilité plus large des modes constructifs bois.

Formée aux affaires internationales et européennes entre l’Angleterre et la France dans le cadre d’un double diplôme Sciences-Po Lille / Université du Kent, Marion a débuté sa carrière en plaidoyer et relations institutionnelles des organisations non gouvernementales, dans le secteur du commerce équitable (Label Max Havelaar France). Ses expériences sont aussi en lien avec les territoires, avec un passage en coopération décentralisée à l’échelle d’un conseil départemental.

Voir son profil Linkedin

Issue des sciences sociales, de l’histoire de l’art et de l’architecture, après diverses expériences dans la gestion de projets culturels et la production audiovisuelle, Camille a travaillé dans la communication au sein du groupe VINCI : depuis les grands projets à l’international jusqu’à La Fabrique de la Cité, think tank dédié à la prospective urbaine

Voir son profil Linkedin

Carla DONCESCU

Diplômée d’un master 2 en Economie du Développement à Panthéon-Sorbonne, et actuellement en formation alternance du Master 2 Relation Internationale et Action à l’Etranger dans la même Université, c’est à travers ces différents prismes et ses expériences à l’internationale qu’elle approche les problématiques de villes et territoires durables.

Voir son profil Linkedin

 

Manon EXBALIN

Diplômée d’un Master en sociologie de la communication, Manon a travaillé précédemment pour Greenpeace, la Mairie de Paris (en particulier pour venir en aide aux étudiants), et le Ministère de la Transition Ecologique (DGALN – Mission Communication).

Voir son profil Linkedin 

Géographe de formation (Université d’Etat de Saint-Pétersbourg), elle a débuté au poste de géographe économiste à l’Académie d’Économie Agricole (Russie), avant de poursuivre sa carrière en France, en tant qu’assistante administrative et comptable (Air Liquide, Association TGV Provence Côte d’Azur, COFHUAT, Groupe Hervé)

Voir le profil Linkedin

Avant de rejoindre l’équipe FVD, il a occupé plusieurs postes dans la gestion des collectivités  locales. Allant d’élu et adjoint au maire de sa ville natale Besançon, chargé des relations universitaires et de la coopération internationale puis Directeur du Développement économique de la Ville de Pantin, pour ensuite être directeur de cabinet à Montreuil où il a notamment piloté la refonte en profondeur du projet urbain vers davantage d’écologie et de développement durable, Il continue son parcours en tant que Haut Responsable de la Résilience de la Ville de Paris.

Il promeut une vision holistique et systémique du développement durable et apporte son expérience/expertise en résilience territoriale et en transition écologique et sociale.

Voir son profil Linkedin

 

X