Mode sombre

Réhabilitation d’une étable en maison individuelle

Une réalisation proposée par ADEME

Bâtiments Réseaux

Contributeur

Référent :  Cyril LEMOING, Chef de marché PAREXLANKO
Contact : 

cyril.lemoing@parex-group.com

Descriptif

Ce projet est la réhabilitation d’une vieille étable en pisé datant de 1940 en maison de vie contemporaine avec tout le confort moderne.

Un enduit biosourcé a été utilisé pour être compatible avec les murs en pisé (faible masse volumique, respirabilité du support, …) et apporter un complément d’isolation thermique, une meilleur inertie pour la période estivale et une réduction des transmissions des bruits extérieurs pour contribuer au confort de vie des propriétaires de ce projet.

Parnatur Corps d’enduit chanvre possède le label Produit Biosourcé pour un respect de l’environnement et est un matériau sain pour les occupants.
Une attention a été également apportée sur le mode de consommation d’énergie avec un chauffage bois couplé à une pompe à chaleur, et le choix de ne pas avoir recourt à une climatisation sur un territoire soumis à des fortes températures en été.

Thématiques : 
  • Rénovation / Réhabilitation
  • Qualité du logement
  • Matériaux
  • Énergie
Échelle : 
  • Logement

Fiche d'identité

marker  Auvergne-Rhône-Alpes / Septème
Type de territoire : 
  • < 20 000 habitants
Date de livraison :  21/09/2017
Surface bâtie :  196 m²
Coût du projet :  230.000 €
Maîtrise d'ouvrage :  Entreprise Devron Maçonnerie
Maîtrise d'oeuvre :  Entreprise Devron Maçonnerie

Distinctions

Labels / certifications :  Label Biosourcé, FDES, Certifié Construire en Chanvre
Concours / récompenses :  Participation au GreenAwards 2020-21 Construction21

Médias

Évaluation du projet*

sur la base du déclaratif du contributeur

Critère n°1 : SOBRIÉTÉ

Ce projet est une rénovation d’un bâtiment agricole en logement, cette réhabilitation permet de limiter l’impact d’artificialisation des sols en réutilisant une parcelle existante, et de réduire l’impact carbone de la construction en conservant la structure, sachant que la partie gros œuvre est très consommatrice de matériaux avec un lourd poids carbone.

Ce projet fait la part belle aux matériaux biosourcés avec l’utilisation de Parnatur Coprs d’enduit chanvre sur une maçonnerie en pisé qui a pu être conservée. Ce produit possède le label Produit Biosourcé et une FDES enregistré dans la base INIES, où cette solution consomme jusqu’à 3 fois moins de carbone qu’une rénovation des façades avec un enduit à la chaux classique.

Cette maison avec un mur en pisé de 40 cm a reçu un enduit Biosourcé Parnatur Corps d’enduit chanvre de 8 cm pour améliorer les performances thermiques du bâti avec un lamba de 0,066 W/m.K et un R additionnel de 1,2 m².K/W. Le gain énergétique est proche de 30 % (étude Pouget).

Le système de chauffage au bois couplé à une pompe à chaleur, et l’absence de climatisation tend à réduire le bilan énergétique lié au fonctionnement de l’habitation.

Critère n°2 : INCLUSION

Le projet a été motivé par les propriétaires soucieux de l’impact des conditions climatiques (été/hiver) sur leur confort de vie, et la volonté d’utiliser des produits sains et biosourcés.

NC

NC

Après 1 an de vie dans la maison, les usagers sont satisfaits de la solution avec un gain sur la facture énergétique, une maison qui reste plus fraîche en été et un bon confort acoustique (cf vidéo témoignage)

Critère n°3 : RÉSILIENCE

Le choix de la solution technique compatible avec le mode constructif en pisé très fréquent dans cette zone géographique était important car la perspirance du mur doit être conservée pour ne pas porter atteinte à l’intégrité de l’ouvrage.

L’apport d’un complément thermique avec un produit biosourcé est important en Isère où les variations de températures été/hiver sont fortes, cela permet d’avoir un impact à la fois sur l’isolation en hiver pour réduire la facture énergétique et à la fois l’été en conservant la fraîcheur dans le logement et donc ne pas avoir recours à une climatisation.

NC

Critère n°4 : CRÉATIVITÉ

Parnatur Corps d’enduit chanvre est un nouveau matériau biosourcé, cela permet aux artisans du bâtiment de mettre en œuvre facilement cette solution pour répondre aux nouveaux défis climatiques tout en gardant leur savoir-faire.

La mécanisation du procédé permet de rendre la solution économiquement viable et donc de participer à la massification de la rénovation thermique du bâti existant à l’aide de produits biosourcés.

Ce projet est le fruit de 5 années de recherche et développement chez Parexlanko à Saint Quentin Fallavier pour apporter sur le marché de la façade et de la rénovation thermique une innovation technique s’appuyant sur un matériau biosourcé (chanvre) avec des bonnes performances thermiques, hydriques et acoustiques.

Le procédé de mécanisation de la projection a fait l’objet d’un dépôt de brevet.

Critère n°5 : POTENTIEL DE RÉPLICABILITÉ

Ce projet d’enduit biosourcé de rénovation et d’amélioration thermique des parois est réplicable sur l’ensemble du bâti qui compose notre patrimoine français. Il répond aux règles professionnelles Construire en Chanvre et permet l’assurabilité des chantiers.

Depuis le lancement commercial de Parnatur Corps d’enduit chanvre en octobre 2019, nous avec une trentaine de réalisations en intérieur ou en extérieur.

Nous avons un cahier technique d’application et Parexlanko étant formateur agréé de Construire en chanvre, forme les entreprises du bâtiment sur chantier pour toutes celles qui souhaitent se lancer dans l’utilisation de solution chaux/chanvre.

Photo-circulaire-carla

She holds a Master’s degree in Development Economics from the Panthéon-Sorbonne University and is currently studying for a Master’s degree in International Relations and Action Abroad at the same university. She approaches the problems of sustainable cities and territories through these different perspectives and her international experiences.

photo-isabelana

Isabelana is a Mexican journalist who holds a Master’s degree in Digital Communication and Data Analysis from the Sorbonne University. She previously worked in communication and press relations in the cultural sector in France and Mexico. Today, she is interested in ecological actions and solutions to preserve the environment and the biodiversity.

camille-waintrop-boyon-fvd

With a background in social sciences, art history and architecture, Camille has worked in communication within the VINCI group: from major international projects to La Fabrique de la Cité, a think tank dedicated to urban foresight.

A geographer by training (Saint Petersburg State University), she started as a geographer and economist at the Academy of Agricultural Economics (Russia), before pursuing her career in France as an administrative and accounting assistant (Air Liquide, Association TGV Provence Côte d’Azur, COFHUAT, Groupe Hervé)

Trained in international and European affairs between England and France as part of a double degree at Sciences-Po Lille / University of Kent, Marion started her career in advocacy and institutional relations of non-governmental organisations, in the fair trade sector (Max Havelaar France label). Her experiences are also linked to territories, with a passage in decentralised cooperation at the level of a departmental council.

sebastien-maire

Before joining the SCbF team, he held several positions in local government management. From elected official and deputy mayor of his native city Besançon, in charge of university relations and international cooperation, to Director of Economic Development of the City of Pantin, to Chief of staff in Montreuil – where he notably piloted the in-depth redesign of the urban project towards more ecology and sustainable development – he continued his career as Senior Resilience Officer of the City of Paris.

He promotes a holistic and systemic vision of sustainable development and brings his expertise in territorial resilience, ecological and social transition.

X