Mode sombre

LONGUEAU E=0, projet ENERGYSPRONG

Une réalisation proposée par SNCF Immobilier

Bâtiments Réseaux

Contributeur

Référent :  Loris Poidvin, directeur Patrimoine
Contact : 

Descriptif

Réhabilitation test dans le cadre du programme européen ENERGYSPRONG.

  • Le but est d’atteindre un rapport consommation/production énergétique nul (E=0). E = 0 : des logements rénovés qui produisent annuellement autant d’énergie qu’ils en consomment.
  • Pour se faire, mise en place d’isolation performante et d’équipements énergétiques à faible consommation (PAC+Ballon thermodynamique) avec une production photovoltaïque en toiture.

Ce chantier E=0, mené selon l’approche innovante EnergieSprong permet de rendre ces logements sociaux des années 60 autonomes en énergie.

A l’issue des travaux, les 12 maisons atteindront le niveau énergie zéro tous usages, avec une garantie de performance sur 30 ans.

Cette opération pilote s’inscrit dans la démarche d’innovation d’ICF Habitat et de ses filiales en matière de rénovation énergétique.

C’est un démonstrateur de la nouvelle approche de rénovation énergétique des logements EnergieSprong E=0.

Thématiques : 
  • Rénovation / Réhabilitation
  • Qualité du logement
  • Matériaux
  • Énergie
Échelle : 
  • Quartier

Fiche d'identité

marker  Hauts-de-France / Longueau
Type de territoire : 
  • < 20 000 habitants
Date de livraison :  04/10/2018
Surface bâtie :  Environ 1000 m²
Coût du projet :  1.510.000 €TTC
Maîtrise d'ouvrage :  ICF HABITAT NORD-EST 26 RUE DE PARADIS 75010 PARIS
Maîtrise d'oeuvre :  CONCEPTION REALISATION MAINTENANCE PAR LE GROUPEMENT BOUYGUES/DALKIA/ALTEREA/RANSON-BERNIER
Partenaires associés :  AMO ICF : BET POUGET CONSULTANTS

Distinctions

Labels / certifications :  Energiesprong E=0
Concours / récompenses :  Trophée INNOVATION SNCF Immobilier - Le mouvement international EnergieSprong

Médias

Évaluation du projet*

sur la base du déclaratif du contributeur

Critère n°1 : SOBRIÉTÉ

Les travaux de réhabilitation portaient sur une parcelle déjà bâtie.

Impact environnementale faible durant les travaux en raison de la préfabrication des éléments d’isolation façades par l’extérieure (40 cm)..

Les délais des travaux ont été réduits grâce à de la pré-industrialisation des panneaux pour l’isolation extérieure et ont pu se faire en site occupé.

Le projet valorise une expérience de réhabilitation énergétiquement nulle et rapide avec un gain esthétique.

Des modules techniques de chauffage, de régulation et de production photovoltaïque leur sont intégrées avant qu’elles soient posées sur la maison existante. Tous les équipements de chauffage sont installés à l’extérieur de la maison et mutualisés pour l’ensemble des logements. La production annuelle d’électricité par les capteurs photovoltaïques est estimée à 7 000 kWh par logement. Elle couvre la consommation d’électricité du logement. Les gains d’énergie réalisés permettent de financer une partie des travaux. Pour les locataires, des nuisances limitées grâce à des délais d’intervention réduits et les bénéfices d’un système qui limite la hausse des coûts de l’énergie, avec une garantie d’efficacité pendant 30 ans.

Il est également à noter que nous disposons désormais d’un bilan sur une année complète pour l’opération E=0 à Longueau (ICF Nord-est). Sur la première année de fonctionnement, l’objectif est atteint, la production photovoltaïque permettant de compenser les consommations, avec même une certaine marge qui anticipe une dégradation future des performances de production.

Critère n°2 : INCLUSION

Coaching énergétique des locataires pour tenir les objectifs. Accompagnement des travaux en site occupé.

Il contribue à la qualité et à la soutenabilité du logement social sous forme de maisons individuelles.

Le projet a permis de réduire la facture énergétique des locataires sociaux tout en passant d’une performance D ou E à A.

Le chantier a fait appel à des salariés en insertion.

Les locataires reconnaissent avoir un bien meilleur confort thermique qu’auparavant.

Critère n°3 : RÉSILIENCE

Oui à l’échelle de la démarche européenne Energie Sprong.

Oui à l’échelle de la démarche européenne Energie Sprong.

Critère n°4 : CRÉATIVITÉ

Le projet proposait une pré-fabrication des éléments de façades. Cela contribue à développer un savoir-faire dans ce domaine et cette filière de réhabilitation.

  • Préfabrication des éléments de façades
  • Plans 3D
  • Coaching des locataires sur 30 ans pour la bonne gestion des nouveaux équipements en place et le suivi énergétique conforme à E=0.

Critère n°5 : POTENTIEL DE RÉPLICABILITÉ

OUI c’était le principe fondamental du projet à savoir tester le modèle ENERGYSPRONG développé à l’origine aux Pays-Bas. Se l’approprier en France et dans d’autres pays européens, puis en fonction des retours d’expériences sur les premières réalisations, le diffuser sur d’autres programmes.

Plusieurs projets de ce type sont en cours d’étude à ce jour en France par différents bailleurs sociaux. Longueau est un projet pilote innovant en France !

Formée aux affaires internationales et européennes entre l’Angleterre et la France dans le cadre d’un double diplôme Sciences-Po Lille / Université du Kent, Marion a débuté sa carrière en plaidoyer et relations institutionnelles des organisations non gouvernementales, dans le secteur du commerce équitable (Label Max Havelaar France). Ses expériences sont aussi en lien avec les territoires, avec un passage en coopération décentralisée à l’échelle d’un conseil départemental.

Voir son profil Linkedin

Issue des sciences sociales, de l’histoire de l’art et de l’architecture, après diverses expériences dans la gestion de projets culturels et la production audiovisuelle, Camille a travaillé dans la communication au sein du groupe VINCI : depuis les grands projets à l’international jusqu’à La Fabrique de la Cité, think tank dédié à la prospective urbaine

Voir son profil Linkedin

Carla DONCESCU

Diplômée d’un master 2 en Economie du Développement à Panthéon-Sorbonne, et actuellement en formation alternance du Master 2 Relation Internationale et Action à l’Etranger dans la même Université, c’est à travers ces différents prismes et ses expériences à l’internationale qu’elle approche les problématiques de villes et territoires durables.

Voir son profil Linkedin

 

Manon EXBALIN

Diplômée d’un Master en sociologie de la communication, Manon a travaillé précédemment pour Greenpeace, la Mairie de Paris (en particulier pour venir en aide aux étudiants), et le Ministère de la Transition Ecologique (DGALN – Mission Communication).

Voir son profil Linkedin 

Géographe de formation (Université d’Etat de Saint-Pétersbourg), elle a débuté au poste de géographe économiste à l’Académie d’Économie Agricole (Russie), avant de poursuivre sa carrière en France, en tant qu’assistante administrative et comptable (Air Liquide, Association TGV Provence Côte d’Azur, COFHUAT, Groupe Hervé)

Voir le profil Linkedin

Avant de rejoindre l’équipe FVD, il a occupé plusieurs postes dans la gestion des collectivités  locales. Allant d’élu et adjoint au maire de sa ville natale Besançon, chargé des relations universitaires et de la coopération internationale puis Directeur du Développement économique de la Ville de Pantin, pour ensuite être directeur de cabinet à Montreuil où il a notamment piloté la refonte en profondeur du projet urbain vers davantage d’écologie et de développement durable, Il continue son parcours en tant que Haut Responsable de la Résilience de la Ville de Paris.

Il promeut une vision holistique et systémique du développement durable et apporte son expérience/expertise en résilience territoriale et en transition écologique et sociale.

Voir son profil Linkedin

 

X