Mode sombre

LONGUEAU E=0, projet ENERGYSPRONG

Une réalisation proposée par SNCF Immobilier

Bâtiments Réseaux

Contributeur

Référent :  Loris Poidvin, directeur Patrimoine
Contact : 

loris.poidvin@icfhabitat.fr

Descriptif

Réhabilitation test dans le cadre du programme européen ENERGYSPRONG.

  • Le but est d’atteindre un rapport consommation/production énergétique nul (E=0). E = 0 : des logements rénovés qui produisent annuellement autant d’énergie qu’ils en consomment.
  • Pour se faire, mise en place d’isolation performante et d’équipements énergétiques à faible consommation (PAC+Ballon thermodynamique) avec une production photovoltaïque en toiture.

Ce chantier E=0, mené selon l’approche innovante EnergieSprong permet de rendre ces logements sociaux des années 60 autonomes en énergie.

A l’issue des travaux, les 12 maisons atteindront le niveau énergie zéro tous usages, avec une garantie de performance sur 30 ans.

Cette opération pilote s’inscrit dans la démarche d’innovation d’ICF Habitat et de ses filiales en matière de rénovation énergétique.

C’est un démonstrateur de la nouvelle approche de rénovation énergétique des logements EnergieSprong E=0.

Thématiques : 
  • Rénovation / Réhabilitation
  • Qualité du logement
  • Matériaux
  • Énergie
Échelle : 
  • Quartier

Fiche d'identité

marker  Hauts-de-France / Longueau
Type de territoire : 
  • < 20 000 habitants
Date de livraison :  04/10/2018
Surface bâtie :  Environ 1000 m²
Coût du projet :  1.510.000 €TTC
Maîtrise d'ouvrage :  ICF HABITAT NORD-EST 26 RUE DE PARADIS 75010 PARIS
Maîtrise d'oeuvre :  CONCEPTION REALISATION MAINTENANCE PAR LE GROUPEMENT BOUYGUES/DALKIA/ALTEREA/RANSON-BERNIER
Partenaires associés :  AMO ICF : BET POUGET CONSULTANTS

Distinctions

Labels / certifications :  Energiesprong E=0
Concours / récompenses :  Trophée INNOVATION SNCF Immobilier - Le mouvement international EnergieSprong

Médias

Évaluation du projet*

sur la base du déclaratif du contributeur

Critère n°1 : SOBRIÉTÉ

Les travaux de réhabilitation portaient sur une parcelle déjà bâtie.

Impact environnementale faible durant les travaux en raison de la préfabrication des éléments d’isolation façades par l’extérieure (40 cm)..

Les délais des travaux ont été réduits grâce à de la pré-industrialisation des panneaux pour l’isolation extérieure et ont pu se faire en site occupé.

Le projet valorise une expérience de réhabilitation énergétiquement nulle et rapide avec un gain esthétique.

Des modules techniques de chauffage, de régulation et de production photovoltaïque leur sont intégrées avant qu’elles soient posées sur la maison existante. Tous les équipements de chauffage sont installés à l’extérieur de la maison et mutualisés pour l’ensemble des logements. La production annuelle d’électricité par les capteurs photovoltaïques est estimée à 7 000 kWh par logement. Elle couvre la consommation d’électricité du logement. Les gains d’énergie réalisés permettent de financer une partie des travaux. Pour les locataires, des nuisances limitées grâce à des délais d’intervention réduits et les bénéfices d’un système qui limite la hausse des coûts de l’énergie, avec une garantie d’efficacité pendant 30 ans.

Il est également à noter que nous disposons désormais d’un bilan sur une année complète pour l’opération E=0 à Longueau (ICF Nord-est). Sur la première année de fonctionnement, l’objectif est atteint, la production photovoltaïque permettant de compenser les consommations, avec même une certaine marge qui anticipe une dégradation future des performances de production.

Critère n°2 : INCLUSION

Coaching énergétique des locataires pour tenir les objectifs. Accompagnement des travaux en site occupé.

Il contribue à la qualité et à la soutenabilité du logement social sous forme de maisons individuelles.

Le projet a permis de réduire la facture énergétique des locataires sociaux tout en passant d’une performance D ou E à A.

Le chantier a fait appel à des salariés en insertion.

Les locataires reconnaissent avoir un bien meilleur confort thermique qu’auparavant.

Critère n°3 : RÉSILIENCE

Oui à l’échelle de la démarche européenne Energie Sprong.

Oui à l’échelle de la démarche européenne Energie Sprong.

Critère n°4 : CRÉATIVITÉ

Le projet proposait une pré-fabrication des éléments de façades. Cela contribue à développer un savoir-faire dans ce domaine et cette filière de réhabilitation.

  • Préfabrication des éléments de façades
  • Plans 3D
  • Coaching des locataires sur 30 ans pour la bonne gestion des nouveaux équipements en place et le suivi énergétique conforme à E=0.

Critère n°5 : POTENTIEL DE RÉPLICABILITÉ

OUI c’était le principe fondamental du projet à savoir tester le modèle ENERGYSPRONG développé à l’origine aux Pays-Bas. Se l’approprier en France et dans d’autres pays européens, puis en fonction des retours d’expériences sur les premières réalisations, le diffuser sur d’autres programmes.

Plusieurs projets de ce type sont en cours d’étude à ce jour en France par différents bailleurs sociaux. Longueau est un projet pilote innovant en France !

Photo-circulaire-carla

She holds a Master’s degree in Development Economics from the Panthéon-Sorbonne University and is currently studying for a Master’s degree in International Relations and Action Abroad at the same university. She approaches the problems of sustainable cities and territories through these different perspectives and her international experiences.

photo-isabelana

Isabelana is a Mexican journalist who holds a Master’s degree in Digital Communication and Data Analysis from the Sorbonne University. She previously worked in communication and press relations in the cultural sector in France and Mexico. Today, she is interested in ecological actions and solutions to preserve the environment and the biodiversity.

camille-waintrop-boyon-fvd

With a background in social sciences, art history and architecture, Camille has worked in communication within the VINCI group: from major international projects to La Fabrique de la Cité, a think tank dedicated to urban foresight.

A geographer by training (Saint Petersburg State University), she started as a geographer and economist at the Academy of Agricultural Economics (Russia), before pursuing her career in France as an administrative and accounting assistant (Air Liquide, Association TGV Provence Côte d’Azur, COFHUAT, Groupe Hervé)

Trained in international and European affairs between England and France as part of a double degree at Sciences-Po Lille / University of Kent, Marion started her career in advocacy and institutional relations of non-governmental organisations, in the fair trade sector (Max Havelaar France label). Her experiences are also linked to territories, with a passage in decentralised cooperation at the level of a departmental council.

sebastien-maire

Before joining the SCbF team, he held several positions in local government management. From elected official and deputy mayor of his native city Besançon, in charge of university relations and international cooperation, to Director of Economic Development of the City of Pantin, to Chief of staff in Montreuil – where he notably piloted the in-depth redesign of the urban project towards more ecology and sustainable development – he continued his career as Senior Resilience Officer of the City of Paris.

He promotes a holistic and systemic vision of sustainable development and brings his expertise in territorial resilience, ecological and social transition.

X