Mode sombre

Pérignat-ès-Allier et Billom – Une utopie rurale réalisable

Une réalisation proposée par Ministère de la Transition Ecologique

Conception Vie locale

Contributeur

Référent :  Sarah Nabyl-Caillou, Cheffe de Projets - MTE
Contact : 

sarah.nabyl-caillou@developpement-durable.gouv.fr

Descriptif

Situés respectivement à 20 et 30 kilomètres de Clermont-Ferrand, Pérignat et Billom ont en commun une déprise du tissu vernaculaire de leur centre-bourgs.

Ce tissu doit servir aujourd’hui d’opportunité pour reprendre en main les problématiques liées à l’habitat. L’ancienne carrière démantelée à Pérignat peut permettre de structurer des filières de production locales. L’ancien collège jésuite destitué à Billom permet de restituer des plateaux entiers aux habitants et à la culture.

L’objectif maintenant est de donner à la population locale l'opportunité de profiter et de faire usage de son patrimoine remarquable et structurer un réseau d’artisans locaux capables de répondre à la commande publique avec des savoir-faire et des ressources locales. Prendre appui sur le “vernaculaire contemporain”, le savoir non érudit et non figé dans l’écrit, pour développer de nouvelles manières de construire, de rénover et de réhabiliter des lieux marqueurs de l’identité locale.

Thématiques : 
  • Aménagement
  • Renouvellement urbain
  • Alimentation territoriale
  • Patrimoine
  • Renforcement du lien social et de la solidarité
  • Culture et loisirs
  • Commerces
Échelle : 

Fiche d'identité

marker  Auvergne-Rhône-Alpes / Pérignat-ès-Allier, Billom
Type de territoire : 
  • < 20 000 habitants
Maîtrise d'ouvrage :  _Commune de Pérignat-ès-Allier (Jean-Pierre Buche, maire) jp.buche@hotmail.fr _Commune de Billom
Maîtrise d'oeuvre :  _Rural Combo - ruralcombo@gmail.com _Agence Boris Bouchet - contact@milieux.fr
Partenaires associés :  Parc Naturel Régional du Livradois-Forez

Médias

Évaluation du projet*

sur la base du déclaratif du contributeur

Critère n°1 : SOBRIÉTÉ

Oui, le projet entier est fondé sur la réhabilitation des centre-bourgs et la limitation de l’extension urbaine autour de Clermont-Ferrand et autour des deux centre-bourgs.

La ville de Billom a inscrit l’arrêt de l’extension urbaine en supprimant les zones de terrains constructibles.

Oui, une grande partie des matériaux de construction sont produits localement, par exemple la paille à Pérignat est produite par le maire et utilisée pour l’isolation des bâtiments.

Le réemploi est privilégié dans tous les projets, par exemple la halle de l’écopôle de Pérignat est issue du réémploi d’une ancienne halle du centre-bourg.

Pas d’analyse ACV.

Les matériaux et les techniques de construction mises en place par Rural Combo sont les moins consommatrices en énergie possible.

L’accent est mis sur la valorisation du déjà-là et l’utilisation de matériaux naturels pour l’isolation des bâtiments, et la construction en général. On peut prendre pour exemple le projet de la bibliothèque de Pérignat (voir photos).

Oui, le DGS de la ville de Pérignat s’est formé à la construction et la maintenance de projet d’architecture durable comme ceux-ci.

Critère n°2 : INCLUSION

Deux des fondamentaux de la Preuve par 7 sont la permanence architecturale et la programmation ouverte. Dans le cas du collège jésuite de Billon, la permanence s’est installée pendant un an pour construire le projet en local au plus près des habitants.

Aujourd’hui, les habitants partie prenante du projet se réunissent en association pour gérer le fonctionnement du collège comme nouveau lieu culturel de la ville. La gouvernance a d’abord été celle de la permanence et devient aujourd’hui celle des habitants.

Voir question précédente.

NC

NC

Critère n°3 : RÉSILIENCE

NC

NC

Critère n°4 : CRÉATIVITÉ

Un pari que prend la Preuve par 7 avec les villes, leurs partenaires et l’association Rural Combo devenue habitante de ces lieux au printemps 2019 : que la restauration du patrimoine local s’appuie sur un réseau de production local, employant les matériaux présents sur place, dans une logique de circuits-courts aussi bien que de mise en valeur des savoir-faire vernaculaires.

Le collège de Billom a réouvert ses portes en septembre 2019 en mobilisant toutes les énergies locales. La Preuve par 7 s’est attachée a rassembler les différents acteurs du territoire.

L’association Rural Combo multiplie les rencontres et les prises de décisions collectives. Le collège de Billom reçoit de nombreuses propositions d’activités pour occuper le lieu ce qui amène à la recherche via une assemblée de « règles du jeu » permettant l’émergence d’un projet commun. En parallèle de cela, un travail de co-conception d’un espace public aux alentours de l’ancien collège est mené avec deux classes de 4ème ; tout au long de l’année, ils vont analyser et observer les espaces, écrire des cahiers des charges et y répondre par la conception d’aménagements.

L’Ecopôle de Pérignat-ès-Allier, quant à lui, s’oriente sur un projet d’intérêt général consensuellement décidé durant le second comité de pilotage : un projet axé autour de la préservation de l’eau et de la biodiversité, de l’accueil du public, de la production alimentaire et de l’écoconstruction.

En plus de ces travaux liés à des espaces, Rural Combo a mené une réflexion sur de nouvelles formes de gouvernance où les habitants et les acteurs associatifs auraient plus de place dans les projets de territoire, afin de pallier la dépendance des élus et de leurs calendriers. Des contacts sont noués avec la Fondation de France dans l’objectif de s’éloigner du politique et de se recentrer sur les habitants.

Critère n°5 : POTENTIEL DE RÉPLICABILITÉ

NC

Photo-circulaire-carla

She holds a Master’s degree in Development Economics from the Panthéon-Sorbonne University and is currently studying for a Master’s degree in International Relations and Action Abroad at the same university. She approaches the problems of sustainable cities and territories through these different perspectives and her international experiences.

photo-isabelana

Isabelana is a Mexican journalist who holds a Master’s degree in Digital Communication and Data Analysis from the Sorbonne University. She previously worked in communication and press relations in the cultural sector in France and Mexico. Today, she is interested in ecological actions and solutions to preserve the environment and the biodiversity.

camille-waintrop-boyon-fvd

With a background in social sciences, art history and architecture, Camille has worked in communication within the VINCI group: from major international projects to La Fabrique de la Cité, a think tank dedicated to urban foresight.

A geographer by training (Saint Petersburg State University), she started as a geographer and economist at the Academy of Agricultural Economics (Russia), before pursuing her career in France as an administrative and accounting assistant (Air Liquide, Association TGV Provence Côte d’Azur, COFHUAT, Groupe Hervé)

Trained in international and European affairs between England and France as part of a double degree at Sciences-Po Lille / University of Kent, Marion started her career in advocacy and institutional relations of non-governmental organisations, in the fair trade sector (Max Havelaar France label). Her experiences are also linked to territories, with a passage in decentralised cooperation at the level of a departmental council.

sebastien-maire

Before joining the SCbF team, he held several positions in local government management. From elected official and deputy mayor of his native city Besançon, in charge of university relations and international cooperation, to Director of Economic Development of the City of Pantin, to Chief of staff in Montreuil – where he notably piloted the in-depth redesign of the urban project towards more ecology and sustainable development – he continued his career as Senior Resilience Officer of the City of Paris.

He promotes a holistic and systemic vision of sustainable development and brings his expertise in territorial resilience, ecological and social transition.

X