Mode sombre

La Filature

Une réalisation proposée par PUCA

Bâtiments Conception Vie locale

Contributeur

Référent :  David Tourdot, Directeur de la Communauté de Communes Rahin et Chérimont
Contact : 

Descriptif

L’enclave usinière de la Filature a été saisie par la Communauté de Communes comme une opportunité pour développer des activités de services aux entreprises, de nouveaux services à la personne dans les domaines du sport, de la culture, des loisirs et du tourisme. Le projet d’aménagement du site a permis de penser cette friche comme un espace porteur d’innovations, un territoire d’avenir, en prenant en compte les spécificités des héritages des lieux pour les accorder à la "vie moderne". À ce titre il n’y a pas une filature mais une multiplicité d’interventions [une par programme] qui coordonnent notamment les financements déjà fléchés et des opportunités à ne pas manquer. Le portage foncier a été entièrement assumé par la CCRC, qui ne disposait pas de la possibilité de recourir à un Etablissement Public Foncier ou un aménageur à l'époque.

La première séquence de travaux livrée en juillet 2017 rassemble: salle de sport, locaux pour artisans, studios de répétition pour musiciens, salle d’exposition, halle couverte, belvédère en lien avec la Chapelle Notre Dame du Haut de Le Corbusier, prairies des manifestations, tiers-lieu numérique avec espace de coworking et fablab.

La seconde séquence a assuré à partir de 2019 la livraison d’une micro brasserie avec espace de restauration et de nouveaux ateliers.

La troisième phase en cours vise à engager la création de la continuité de la voie verte, d’une halte vélo, d’une cuisine en circuit court, et de l'aménagement des terrains nus (5 hectares) pour des logements mixtes et des services.

Thématiques : 
  • Construction
  • Aménagement
  • Espaces publics et espaces verts
  • Culture et loisirs
  • Commerces
  • Renforcement du lien social et de la solidarité
Échelle : 
  • Bâtiment

Fiche d'identité

marker  Bourgogne-Franche-Comté / Ronchamp
Type de territoire : 
  • < 20 000 habitants
Date de livraison :  13/11/2020
Surface bâtie :  9200 m²
Coût du projet :  7,1 M €HT
Maîtrise d'ouvrage :  CCRahin et Chérimont (CCRC) : [email protected]
Maîtrise d'oeuvre :  Atelier Cité Architecture : [email protected]
Partenaires associés :  Europe (FEDER-FEADER), Etat (DETR, FNADT, FNADT Massif des Vosges, FMM, ADEME, Agence de l’Eau), Région, Département, Ligue de Football Amateur, PNR des Ballons des Vosges en AMO et appui technique, DDT, ABF, DRAC, ADEME, CAUE, CNV

Distinctions

Labels / certifications :  2018 LABEL ÉCOQUARTIER PHASE 2
Concours / récompenses :  2018 PALMARÈS ARCHITECTURE BOURGOGNE FRANCHE COMTÉ : PRIX DU PUBLIC 2017 MENTION SPÉCIALE AU PRIX UNSFA 2016 PRIX ART URBAIN ROBERT AUZELLE LAURÉAT CATÉGORIE « ENVIRONNEMENT » 2019 RUBAN DU PATRIMOINE

Évaluation du projet*

sur la base du déclaratif du contributeur

Critère n°1 : SOBRIÉTÉ

Les contraintes économiques ont permis de penser les enjeux environnementaux en évitant d’affirmer un point de vue trop techniciste qui aurait entraîné des coûts de construction et de maintenance disproportionnés. Les réponses environnementales ont privilégié la frugalité des moyens mis en œuvre:

  •  Aménagement du site existant et ouverture de l’enclave usinière,
  • Déconstruction et gestion des déblais sur site,
  • Reconstitution de la continuité écologique et du boisement endémique que la filature avait interrompu,
  • Perméabilisation des sols et gestion alternative des eaux pluviales par l’aménagement d’un réseau de noues et de prairies,
  • Aménagement de l’ancien canal usinier en voie verte,

Réutilisation des matériaux pour créer le belvédère, noues, chaufferie bois

  •  Mise en place d’un réseau de chaleur alimenté par une production locale de plaquettes forestières,
  • Isolation performante des bâtiments pour limiter la consommation d’énergie : objectifs réhabilitation 70 kWh/m² an et neuf 50 kWh/m²,
  • Économie d’énergie et respect de la biodiversité par la mise en œuvre d’un éclairage public intelligent à détection automatique.

NC

Critère n°2 : INCLUSION

NC

NC

NC

La Filature appartient à son territoire, et ses habitants se l’approprient progressivement. La multiplicité et la complémentarité des programmes, ainsi que la volonté d’ouvrir le site au public dès son acquisition, et cela y compris durant le chantier, ont permis d’inscrire la Filature dans la géographie de la Communauté de Communes. Pour s’en convaincre, il suffit de se rendre sur le site et de constater le foisonnement des activités et des publics.

Critère n°3 : RÉSILIENCE

NC

NC

Critère n°4 : CRÉATIVITÉ

La Filature assemble sur un même site une dizaine de programmes : locaux d’activités, siège de la communauté de communes, salle multi-activités, brasserie, salle d’exposition, studios de répétition, etc..

Cette mixité contribue à une dynamique locale socio économique que culturelle.

NC

Critère n°5 : POTENTIEL DE RÉPLICABILITÉ

NC

Formée aux affaires internationales et européennes entre l’Angleterre et la France dans le cadre d’un double diplôme Sciences-Po Lille / Université du Kent, Marion a débuté sa carrière en plaidoyer et relations institutionnelles des organisations non gouvernementales, dans le secteur du commerce équitable (Label Max Havelaar France). Ses expériences sont aussi en lien avec les territoires, avec un passage en coopération décentralisée à l’échelle d’un conseil départemental.

Voir son profil Linkedin

Issue des sciences sociales, de l’histoire de l’art et de l’architecture, après diverses expériences dans la gestion de projets culturels et la production audiovisuelle, Camille a travaillé dans la communication au sein du groupe VINCI : depuis les grands projets à l’international jusqu’à La Fabrique de la Cité, think tank dédié à la prospective urbaine

Voir son profil Linkedin

Carla DONCESCU

Diplômée d’un master 2 en Economie du Développement à Panthéon-Sorbonne, et actuellement en formation alternance du Master 2 Relation Internationale et Action à l’Etranger dans la même Université, c’est à travers ces différents prismes et ses expériences à l’internationale qu’elle approche les problématiques de villes et territoires durables.

Voir son profil Linkedin

 

Manon EXBALIN

Diplômée d’un Master en sociologie de la communication, Manon a travaillé précédemment pour Greenpeace, la Mairie de Paris (en particulier pour venir en aide aux étudiants), et le Ministère de la Transition Ecologique (DGALN – Mission Communication).

Voir son profil Linkedin 

Géographe de formation (Université d’Etat de Saint-Pétersbourg), elle a débuté au poste de géographe économiste à l’Académie d’Économie Agricole (Russie), avant de poursuivre sa carrière en France, en tant qu’assistante administrative et comptable (Air Liquide, Association TGV Provence Côte d’Azur, COFHUAT, Groupe Hervé)

Voir le profil Linkedin

Avant de rejoindre l’équipe FVD, il a occupé plusieurs postes dans la gestion des collectivités  locales. Allant d’élu et adjoint au maire de sa ville natale Besançon, chargé des relations universitaires et de la coopération internationale puis Directeur du Développement économique de la Ville de Pantin, pour ensuite être directeur de cabinet à Montreuil où il a notamment piloté la refonte en profondeur du projet urbain vers davantage d’écologie et de développement durable, Il continue son parcours en tant que Haut Responsable de la Résilience de la Ville de Paris.

Il promeut une vision holistique et systémique du développement durable et apporte son expérience/expertise en résilience territoriale et en transition écologique et sociale.

Voir son profil Linkedin

 

X