Mode sombre

Réhabilitation de l’îlot des Terrasses à Châteaubriant

Une réalisation proposée par ANCT cœur de ville

Bâtiments Management et gouvernance Réseaux Vie locale

Contributeur

Référent :  Catherine COIFFE
Contact : 

catherine.coiffe@ville-chateaubriant.fr

Descriptif

La Ville de Châteaubriant, lauréate de l’appel à projet «Réinventons nos Cœurs de Ville», a confirmé son souhait d’engager une opération de qualité en proposant un projet d’habitat et de services innovant tant dans le montage que dans les modes de constructions. L’îlot des Terrasses, dont les compositions urbaines et la proximité avec le pôle multimodal de la Gare et le Château, en font un site privilégié. Cette opération de démolition-reconstruction s’inscrit dans le plan d’actions Cœur de Ville.

Cette opération est le projet phare du processus urbain de renforcement de l’attractivité territoriale de la Ville de Châteaubriant. La première valeur du projet tient au caractère exceptionnel du site qui offre tout à la fois de la surface (plus d’un hectare), une façade ouverte sur le château, une seconde sur la gare, une troisième sur le centre-ville. La démolition inclut un processus de préservation et de valorisation patrimoniale. La structure urbaine en îlot ouvert se joue d’une forte déclivité pour proposer tout à la fois de la densité (126logt) et la création d’un vaste jardin paysager qui vient compléter l’armature paysagère des abords du château. Le travail des volumétries combine des volumes R+2 qui assurent la transition réussie avec les prospects existants et des unités R+4+ attique qui apportent de l’audace une échelle ample au projet. Un élégant travail de socle combiné à des usages commerciaux ou tertiaires offre l’opportunité d’étirer le parcours commerçant du centre-ville jusqu’à la gare. Le programme mixte associant habitat social(19), en accession(22), résidence séniors(85), crèche, commerces et bureaux(650 m²)fait de cet ensemble un concentré de vie urbaine.

Thématiques : 
  • Construction
  • Rénovation / Réhabilitation
  • Exploitation
  • Matériaux
  • Participation citoyenne
  • Grand cycle de l'eau
  • Énergie
  • Patrimoine
  • Commerces
Échelle : 
  • Bâtiment
  • Logement
  • Quartier

Fiche d'identité

marker  France Pays de la Loire / Châteaubriant
Type de territoire : 
  • < 20 000 habitants
Date de livraison :  27/12/2023
Surface bâtie :  8 880 m2
Maîtrise d'ouvrage :  Groupe LAMOTTE
Maîtrise d'oeuvre :  a/LTA architectes urbanistes, Le Trionnaire - Le Chapelai, FAAR paysage, Martin Bédier, Paysagiste Concepteur
Partenaires associés :  La Nantaise d’Habitation, Communauté de communes, Banque des Territoires Espace et Vie, PUCA, DDTM44, DRAC (ABF, RSA,) Action Logement

Distinctions

Concours / récompenses :  Le projet est lauréat du concours AMI réinventons nos coeurs de ville

Médias

Évaluation du projet*

sur la base du déclaratif du contributeur

Critère n°1 : SOBRIÉTÉ

Le projet réduit d’un tiers la surface imperméabilisée en organisant des densités importantes permettant de libérer un foncier dédié à l’aménagement d’un jardin en cœur d’îlot. Le projet est soumis à la règle de la gestion des eaux pluviales à la parcelle.

Ambition énergie carbone chiffrée : E2C1,Bonne gestion du confort d’été des logements Utilisation de matériaux biosourcés.

Non connu à ce jour.

Non connu à ce jour.

Critère n°2 : INCLUSION

Le projet est intégré au Plan d’Actions Cœur de Ville qui a fait l’objet de 4 tables rondes associant des habitants.

Le projet combine de la mixité générationnelle (résidence séniors et crèche), de la mixité sociale (accession libre et logements sociaux), de la mixité d’usage (logements, services, commerces, tertiaires).

La création d’une crèche en centre-ville permettra de faciliter le travail des employées des commerces, services et équipements. La mise en place d’une résidence séniors en centre-ville et aux abords de la gare permettra la mise en place d’un habitat plus inclusif.

Ce projet est l’emblème de la démarche action cœur de ville dont l’objectif premier est d’améliorer la perception du territoire castelbriantais. Les effets de cette action sont clairement lisibles (arrivée d’investisseurs privés, satisfaction de la population face à l’augmentation de l’offre d’équipements (culture) ou l’aide financière à la rénovation ou à l’investissement (OPAH et de Normandie dans l’ancien).

Critère n°3 : RÉSILIENCE

La lutte contre le réchauffement climatique et l’expérience du premier confinement ont guidé le choix d’un projet qui combine densité, désimperméabilisation, création d’un jardin intérieur. Le renforcement de l’offre marchande, la valorisation patrimoniale, une offre d’équipements accrue, la mise en œuvre d’un programme pluri-générationnel et socialement diversifié, résulte de la volonté de renforcer la spécificité socio-économique d’un centre-ville diversifié dans ses usages, ses habitants.

Critère n°4 : CRÉATIVITÉ

La résidence séniors, la gestion locative, les 650 m² de bureaux, les commerces, la crèche, sont autant de générateurs d’emplois qui viendront renforcer le marché du travail local. L’espace paysager créé complète le parti pris paysager d’aménagement des abords du château engagé par la Ville au travers de trois projets phare (aménagement de la rue du Duc d’Aumale-mail du kiosque, aménagement de la rue du Château, aménagement de la Place Charles de Gaulle. L’opération AMI des Terrasses a conduit à accompagner le transfert des associations présentes sur le site, vers un nouveau pôle associatif aménagé dans l’ex-centre socio-culturel Aristide Briand, rue Jean Jaurès.

Le projet a nécessité un partenariat inédit avec le PUCA, le CEREMA, la DDTM44, Action Logement, la Banque des Territoires, la mise en place d’un échange qualitatif entre la Ville et trois équipes de concepteurs-aménageurs.

Critère n°5 : POTENTIEL DE RÉPLICABILITÉ

Le management de projet complexe est un acquis duplicable à l’occasion de la mise en œuvre des autres projets du plan d’actions cœur de ville.

Photo-circulaire-carla

She holds a Master’s degree in Development Economics from the Panthéon-Sorbonne University and is currently studying for a Master’s degree in International Relations and Action Abroad at the same university. She approaches the problems of sustainable cities and territories through these different perspectives and her international experiences.

photo-isabelana

Isabelana is a Mexican journalist who holds a Master’s degree in Digital Communication and Data Analysis from the Sorbonne University. She previously worked in communication and press relations in the cultural sector in France and Mexico. Today, she is interested in ecological actions and solutions to preserve the environment and the biodiversity.

camille-waintrop-boyon-fvd

With a background in social sciences, art history and architecture, Camille has worked in communication within the VINCI group: from major international projects to La Fabrique de la Cité, a think tank dedicated to urban foresight.

A geographer by training (Saint Petersburg State University), she started as a geographer and economist at the Academy of Agricultural Economics (Russia), before pursuing her career in France as an administrative and accounting assistant (Air Liquide, Association TGV Provence Côte d’Azur, COFHUAT, Groupe Hervé)

Trained in international and European affairs between England and France as part of a double degree at Sciences-Po Lille / University of Kent, Marion started her career in advocacy and institutional relations of non-governmental organisations, in the fair trade sector (Max Havelaar France label). Her experiences are also linked to territories, with a passage in decentralised cooperation at the level of a departmental council.

sebastien-maire

Before joining the SCbF team, he held several positions in local government management. From elected official and deputy mayor of his native city Besançon, in charge of university relations and international cooperation, to Director of Economic Development of the City of Pantin, to Chief of staff in Montreuil – where he notably piloted the in-depth redesign of the urban project towards more ecology and sustainable development – he continued his career as Senior Resilience Officer of the City of Paris.

He promotes a holistic and systemic vision of sustainable development and brings his expertise in territorial resilience, ecological and social transition.

X