Mode sombre

Ground Control (Paris, 12eme) : l’urbanisme transitoire comme accompagnement des transformations urbaines

Une réalisation proposée par SNCF Immobilier

Bâtiments Conception Management et gouvernance Vie locale

Contributeur

Référent :  Charlotte GIRERD, Responsable Prospective et Expérimentation
Contact : 

Descriptif

Ground Control est une réalisation emblématique de la démarche d’urbanisme transitoire portée par SNCF Immobilier qui vise à faire vivre de manière temporaire certaines emprises SNCF inutilisées en réponse aux nouveaux besoins et usages dans l’attente de leur reconversion. En 4 ans, plus d’une vingtaine d’opérations ont été réalisées sur le territoire nationale qui ont accueilli plus de 3 Mo de visiteurs.

Ouvert sur le site de l’ancien tri postale du Charolais en 2018, Ground Control est un lieu de vie pluridisciplinaire : à la fois lieu culturel hybride indépendant, lieu de restauration, lieu de débats et d'échanges, lieu de formation et de solidarité, lieu – média avec son studio radio et une chaine de podcast. Ground Control occupe une place à part dans le paysage urbain parisien et annonce un phénomène de fond de la ville de demain, à savoir la réappropriation et la transformation de lieux existants en lieux hybrides aux multiples fonctions également appelés tiers-lieux.

Ground Control, en tant que projet d’urbanisme transitoire accompagne la transformation urbaine du site d’un passé ferroviaire à un quartier mixte et bas carbone. Sur ce site se développera en 2022 le quartier des Messageries dont SNCF est l’aménageur avec sa filiale Espaces Ferroviaires (100 000 m² SUP sur 6 hectares).

L’activation du site depuis 2018 permet de mener à échelle 1 une préfiguration des nouveaux usages du site.

Thématiques : 
  • Rénovation / Réhabilitation
  • Aménagement
  • Conduite du changement
  • Culture et loisirs
  • Éducation et formation
  • Renforcement du lien social et de la solidarité
Échelle : 
  • Bâtiment

Fiche d'identité

marker  Île-de-France / Paris
Type de territoire : 
  • Métropole
Date de livraison :  15/06/2018
Surface bâtie :  6500 m²
Coût du projet :  0,5 M € (SNCF Immobilier) et 1,8 M€ (Allô la Lune)
Maîtrise d'ouvrage :  Pour les travaux relevant du propriétaire : SNCF Immobilier. Et pour les travaux relevant du gestionnaire : La Lune Rousse
Maîtrise d'oeuvre :  La Lune Rousse
Partenaires associés :  Ville de Paris et Mairie du 12ème , Associations du quartier , Centres éducatifs du 12e arrondissement

Distinctions

Labels / certifications :  labellisation Ecotable

Évaluation du projet*

sur la base du déclaratif du contributeur

Critère n°1 : SOBRIÉTÉ

Le projet s’implante sur un ancien site industriel déjà artificialisé, au service des activités ferroviaires (halles Charolais). Cette opération de recyclage foncier et immobilier a permis de retrouver rapidement un usage aux biens existants dans une démarche forte d’urbanisme circulaire et avec des travaux réduits à l’essentiel.

L’intégralité des aménagements du site a été réalisée à partir d’éléments de récupération.

Les parois de séparation ont été réalisées à partir d’étagères récupérées suite à la fermeture d’un grand magasin. L’ensemble du mobilier a été récupéré ou acquis de seconde main.

De plus, toute la signalétique des événements organisés à Ground Control par des tiers est récupérée afin d’être réemployée pour la signalétique interne.

Ainsi les aménagements du lieu ont entièrement été pensés et réalisés à partir de matériaux issus du réemploi et de mobiliers ou d’équipement d’occasion (vintage, issus de décors de film ou de spectacles, etc). Pas d’analyse ACV réalisés à cette date.

La totalité du projet se déploie dans une halle existante de 4 000 m² réutilisée, d’où des économies considérables de matériaux et d’énergie en regard d’une construction neuve. Ainsi, le bâtiment et ses équipements sont à faible consommation énergétique et les aménagements intérieurs ont été réalisés à partir d’éléments 100% recyclés ou fabriqué par sur place à partir de matériaux déclassés.

La gestion des déchets sur site contribue également à l’amélioration des bilans énergétiques du projet d’urbanisme transitoire. Ground Control est ainsi partenaire du label Eco Table pour ses bars et restaurants. S’engager dans cette démarche qualité est une première pour un lieu de cette ampleur. L’objectif est désormais fixé, pour tout nouvel entrant, d’obtenir une certification Ecotable de niveau 2, venant sanctionner “une démarche avancée”, laquelle comprend notamment la réalisation de recettes zéro gaspillage et l’approvisionnement auprès de filières responsables, privilégiant les pratiques agroécologiques et les circuits courts.

Du côté du food court, les matériaux jetables sont recyclables par compostage et par tri des déchets. Les pailles et tous les contenants en plastique ont été supprimés. Enfin, tous les restaurants présents à Ground Control sont engagés dans le Label écotable, premier label évaluant et garantissant une restauration durable.

Au total, Ground Control a produit 1717,65 tonnes de déchets en 2019, dont

40% ont été recyclés, soit 687,06 tonnes, selon la répartition suivante :

– 1050 tonnes de déchet tout-venant (non triés et non recyclables)

– 589 tonnes de déchet en cartons (triés et recyclables)

– 65 tonnes de verres perdus (triés et recyclés)

– 5,5 tonnes de verres consignés (triés et recyclés)

– 8,15 tonnes de déchets alimentaires (triés et transformés en biodéchets)

Par ailleurs, la terrasse végétalisée accueille une trentaine d’arbres et un jardin potager hors-sol.

Les engagements RSE, pris par Allô la Lune, sont orientés autour de trois points, concrétisant chacun la logique de sobriété dans le fonctionnement et l’entretien du site :

  • Qualité (les produits alimentaires proposés à la consommation sont bio, durable et issue de circuits courts, notamment issue du potager géré par les Fermes de Gally).
  • Solidarité (emploi, insertion et lutte contre l’exclusion).
  • Frugalité (slow life et low impact : les bars, restaurateurs, gestionnaires des boutiques sont mis à contribution dans le cadre de la réduction des déchets non recyclables et au profit de déchets compostables (contenants, couverts, serviettes). L’utilisation de produits toxiques est également limitée.

Situé en mitoyenneté de la gare de Lyon, l’accessibilité du site et son fonctionnement est marqué par la sobriété foncière puisqu’aucune place de stationnement n’existe sur site. L’accès se fait uniquement par transports en commun et en mobilités douces.

Critère n°2 : INCLUSION

Des relations de qualité et partenariats ont été tissées avec les élus ainsi qu’avec les riverains. De plus, il existe une vraie relation de Ground Control avec les associations de proximité et l’écosystème des structures dédiées à l’enfance. Les collaborations se produisent par exemple lors de la co-construction d’une exposition ou de l’accueil d’activités du centre aéré.

L’accès/entrée au site est libre et gratuit ce qui en fait un lieu de forte mixité sociale et générationnelle selon les heures de la journée. La programmation éclectique et les espaces libres permettent aux riverains, salariés ou touristes de s’approprier le lieu pour leurs différents usages et besoins.

Ground Control organise un certain nombre de festivals, qui ponctuent l’occupation annuelle du site et favorisent la mixité sociale et fonctionnelle (festival Le Temps Presse, festival du film et du documentaire consacré à l’écologie, organisé en janvier 2020 ; Refugee Food Festival). Ces festivals font de Ground Control un lieu véritablement mixte et solidaire, dans sa programmation comme dans sa composition et dans les publics accueillis.

L’association Droit à l’Ecole est installée à Ground Control et délivre des cours de français, mathématiques et anglais aux jeunes migrants mineurs afin de leur permettre de suivre une scolarité normale. Les jeunes encadrés profitent des services de Ground Control : repas proposés une fois par semaine par les restaurants, programmation accessible, et intégration de moment de médiation avec les jeunes et les acteurs/visiteurs du lieu.

La lutte contre l’exclusion fait aussi partie des politiques menées par Ground Control, qui emploie avec le dispositif “Premières heures” des personnes en situation de très grande précarité grâce au concours d’Emmaüs Solidarités. Ground Control emploie 20 personnes à l’année, 75 saisonniers et 4 emplois en insertion (avec Emmaüs Solidarités et l’association Aurore).

Le Refugee Food Festival permet d’accueillir des chefs réfugiés et d’autres actions solidaires et sociales sont menées en partenariat avec des associations (Aurore, La Cloche, Le Carillon, Asmae, UNHCR etc.).

L’Association Droit à l’école, au service des jeunes migrants mineurs, est accueillie à l’année dans les bureaux de Ground Control.

C’est aussi dans la grande Halle à manger du Ground Control que le Refugee Food Festival, partenaire de l’UNHCR, a élu sa Résidence. Restaurant solidaire et lieu de formation, on y accueille des chefs réfugiés du monde entier pour partager des spécialités culinaires variées.

La dimension inclusive et résiliente de Ground Control s’est également révélée lors de la crise sanitaire avec la production et la distribution de repas à destination des plus vulnérables (en partenariat avec les Resto du Coeur), des soignants (avec la ville de Paris, Ecotable et le RFF) et des étudiants (40 000 repas sur le mois d’avril 2021) avec les associations Lynkee et Ecotable.

Le projet a transformé une emprise fermée et inconnue du plus grand nombre en un lieu d’attractivité et d’identification du quartier Gare de Lyon- Daumesnil. Cette stratégie d’activation du site en amont du projet urbain a permis de rendre visible ce morceau de ville et de révéler un patrimoine industriel centenaire.

Par ailleurs Ground Control est la première halle à manger ouverte en France avec 12 restaurants et bars, tous indépendants.

La diversité de l’animation du lieu repose sur des usages associés : studio multimédia, exposition , conférence, spectacle vivant et concert, espaces publics libres d’accès et d’utilisation, jardins, ateliers pour enfants,  librairie et aussi boutique en circuits courts de produits durables et de créateurs indépendants.

Critère n°3 : RÉSILIENCE

Avec ce projet il s’agit, autour d’une programmation socle de halle à manger, d’adapter en permanence la programmation pour répondre à des besoins très variés et évolutifs : lieu de travail, de soirée, de rencontre, de production, de débat …

Le projet fait l’objet d’une étude novatrice permettant d’évaluer les impacts de ce projet d’urbanisme transitoire. Cette démarche intitulée « Commune Mesure » est développée par Plateau Urbain dans le cadre de French Impact et rassemble une vingtaine de lieux similaires : https://communemesure.fr/

Critère n°4 : CRÉATIVITÉ

Le modèle économique hybride de Ground Control repose sur la restauration et la gratuité de la programmation pour le public, et sur les privatisations payantes pour les entreprises les jours de fermeture fixés au lundi et mardi uniquement. Il a de ce fait contribué à la création d’emplois : Ground Control emploie 20 personnes à l’année, 75 saisonniers et 4 emplois en insertion (avec Emmaüs Solidarités et l’association Aurore).

Ce modèle permet de ne pas dépendre de la publicité ni de la présence de marques, ce qui séduit le public en quête de lieu de vie libre, mixte et à l’écart de l’agitation urbaine.

Le million de visiteur a été dépassé, signe que le projet contribue au dynamisme culturel et associatif du 12e arrondissement parisien tout en attirant un public varié et métropolitain.

La première innovation est de nature technique et règlementaire puisque les travaux réalisés ont permis de transformer 6500 m² d’emprise industrielle en Etablissement Recevant du Public (ERP).

Une autre innovation repose sur la multitude des usages rassemblés en un lieu et donc sur la diversité des publics. Ground Control constitue un lieu-média culturel proposant des horizons alternatifs et laissant la parole à des acteurs de terrains et engagés. En combinant convivialité, contenu culturel, partage des idées qui incitent au débat, Ground Control contribue à tisser du lien social.

Enfin une communauté virtuelle suit Ground Control sur les Réseaux Sociaux et participe au dynamisme du projet et à son attractivité.

Critère n°5 : POTENTIEL DE RÉPLICABILITÉ

A l’échelle nationale, un grand nombre de bâtiments et de sites relevant de propriétaires publics ou privés connaissent vacance et obsolescence technique et/ou d’usages.

Les enjeux environnementaux et la raréfaction des ressources nous obligent à reconsidérer le tissu urbain existant comme une chance, une opportunité pour mener des projets et répondre aux nouveaux besoins de notre société. Le réemploi des bâtiments et des fonciers déjà artificialisées est au cœur des enjeux de la ville de demain.

Ces transformations sont souvent longues. Le temps devient alors une matière de projet.

Avec l’émergence de l’urbanisme transitoire dont les tiers-lieux sont une composante, c’est un mouvement global qui se dessine pour une ville plus frugale, inclusive et résiliente.

Convaincu de l’importance sociale et environnementale de ces démarches alternatives, nous avons publié et contribué à plusieurs publications dont le journal des Nouvelles Urbanités en octobre 2020 avec un collectif pluridisciplinaire, nous intervenons dans les enceintes professionnelles, nous accueillons des délégations d’élus et d’opérateurs. Enfin nous soutenons des formations et des travaux de recherche qui contribuent au déploiement en open-source de ces nouveaux savoir-faire.

Formée aux affaires internationales et européennes entre l’Angleterre et la France dans le cadre d’un double diplôme Sciences-Po Lille / Université du Kent, Marion a débuté sa carrière en plaidoyer et relations institutionnelles des organisations non gouvernementales, dans le secteur du commerce équitable (Label Max Havelaar France). Ses expériences sont aussi en lien avec les territoires, avec un passage en coopération décentralisée à l’échelle d’un conseil départemental.

Voir son profil Linkedin

Issue des sciences sociales, de l’histoire de l’art et de l’architecture, après diverses expériences dans la gestion de projets culturels et la production audiovisuelle, Camille a travaillé dans la communication au sein du groupe VINCI : depuis les grands projets à l’international jusqu’à La Fabrique de la Cité, think tank dédié à la prospective urbaine

Voir son profil Linkedin

Carla DONCESCU

Diplômée d’un master 2 en Economie du Développement à Panthéon-Sorbonne, et actuellement en formation alternance du Master 2 Relation Internationale et Action à l’Etranger dans la même Université, c’est à travers ces différents prismes et ses expériences à l’internationale qu’elle approche les problématiques de villes et territoires durables.

Voir son profil Linkedin

 

Manon EXBALIN

Diplômée d’un Master en sociologie de la communication, Manon a travaillé précédemment pour Greenpeace, la Mairie de Paris (en particulier pour venir en aide aux étudiants), et le Ministère de la Transition Ecologique (DGALN – Mission Communication).

Voir son profil Linkedin 

Géographe de formation (Université d’Etat de Saint-Pétersbourg), elle a débuté au poste de géographe économiste à l’Académie d’Économie Agricole (Russie), avant de poursuivre sa carrière en France, en tant qu’assistante administrative et comptable (Air Liquide, Association TGV Provence Côte d’Azur, COFHUAT, Groupe Hervé)

Voir le profil Linkedin

Avant de rejoindre l’équipe FVD, il a occupé plusieurs postes dans la gestion des collectivités  locales. Allant d’élu et adjoint au maire de sa ville natale Besançon, chargé des relations universitaires et de la coopération internationale puis Directeur du Développement économique de la Ville de Pantin, pour ensuite être directeur de cabinet à Montreuil où il a notamment piloté la refonte en profondeur du projet urbain vers davantage d’écologie et de développement durable, Il continue son parcours en tant que Haut Responsable de la Résilience de la Ville de Paris.

Il promeut une vision holistique et systémique du développement durable et apporte son expérience/expertise en résilience territoriale et en transition écologique et sociale.

Voir son profil Linkedin

 

X