Mode sombre

Faciliter la mobilité durable dans le projet de territoire

Conception Management et gouvernance Réseaux Vie locale

Contributeur

Référent :  ANCT - Petite Ville de Demain

Descriptif

En Grand Pic Saint Loup, les actions autour de la mobilité s’inscrivent dans le cadre plus large du projet de territoire actuel de l’EPCI, qui s’inscrit lui-même dans la continuité du projet précédent qui identifiait déjà la mobilité comme objectif stratégique central. Lorsque les conseillers communautaires ont travaillé au projet 2020-2026, la mobilité a été la troisième thématique identifiée comme prioritaire après le développement économique et la gestion des déchets.

En effet, la communauté de communes est un territoire avec une forte pratique de l’auto-solisme, avec près de + de 90% d’utilisation du véhicule particulier afin de se rendre sur le lieu de travail, et les deux-tiers des actifs qui travaillent en dehors de ses frontières. Les transports publics n’assurent pas un cadencement suffisant pour pallier cela, et les embouteillages sont courants aux heures de pointe sur l’autoroute reliant Montpellier.

Cependant, le traitement du sujet mobilité est intégré à une approche transverse, concentrée dans les ambitions suivantes :

  • Consolider un territoire de proximité en s’appuyant sur le maillage des bourgs-centre
  • S’ouvrir sur la métropole tout en préservant notre patrimoine et l’identité du territoire
  • Réorganiser les dynamiques de circulation (interne/externe) et prendre en compte que le déplacement le moins onéreux est celui qui ne réalise pas
  • Créer de la richesse économique en attirant les entreprises et en relocalisant les emplois au plus près des lieux de résidence
  • Développer l’attractivité génératrice de richesse et d’image
  • S’engager dans la transition énergétique et environnementale
Thématiques : 
  • Aménagement
  • Coopérations territoriales
  • Transport de personnes
  • Dé-mobilité et mobilités actives
Échelle : 
  • Territoire

Fiche d'identité

marker  Occitanie / Grand Pic Saint Loup
Type de territoire : 
  • Communauté d'agglomération
Partenaires associés :  ANCT, l'Etat, le Conseil régional Occitanie, le Conseil départemental de l'Hérault, Hérault Transport, TAM 3M, 3M et EPCI limitrophes, OT, les communes membres, l'Education nationale, l'ADEME, la DREAL, le CEREMA, l'ENSAM et CESML

Distinctions

Labels / certifications :  Petite Ville de Demain, Ecomobilité

Médias

Évaluation du projet*

sur la base du déclaratif du contributeur

Critère n°1 : SOBRIÉTÉ

NA

NA

Différentes actions ont été mises en place, pour agir sur :

  • les mobilités actives avec une nouvelle piste cyclable
  • le transport à la demande avec une prolongation de lignes depuis Montpellier vers la collectivité (création d’un arrêt dédié)
  • les nouvelles mobilités en favorisant le covoiturage, l’autopartage et l’autostop organisé

Des pôles nouveaux usages sont en cours de déploiement sur le territoire afin de favoriser la multimodalité. Ils regroupent un bouquet de solutions : autopartage, covoiturage, stationnement sécurisé pour vélo, arrêt de transport en commun, vélos à assistance électrique.

 

Critère n°2 : INCLUSION

NA

La logique mise en place a été celle d’une desserte du territoire pensée à de multiples échelles : interurbaine (vers et depuis Montpellier), communautaire et communale.

Développement des offres de déplacements pour tous les usagers (actifs, jeunes, seniors…)

En cours

Critère n°3 : RÉSILIENCE

> Amélioration des circulations pendulaires

> L’idée est d’orienter les aménagements urbains pour inciter les populations à faire leurs achats dans les centre-bourgs à pied ou à vélo, classique ou électrique

Approche transverse

Critère n°4 : CRÉATIVITÉ

> Réussir le développement économique et le développement harmonieux des polarités du territoire

> Créer de la richesse économique en attirant les entreprises et en relocalisant les emplois au plus près des lieux de résidence

La collectivité a choisi de travailler de façon expérimentale dans une logique d’usages.

Critère n°5 : POTENTIEL DE RÉPLICABILITÉ

Oui

Photo-circulaire-carla

She holds a Master’s degree in Development Economics from the Panthéon-Sorbonne University and is currently studying for a Master’s degree in International Relations and Action Abroad at the same university. She approaches the problems of sustainable cities and territories through these different perspectives and her international experiences.

photo-isabelana

Isabelana is a Mexican journalist who holds a Master’s degree in Digital Communication and Data Analysis from the Sorbonne University. She previously worked in communication and press relations in the cultural sector in France and Mexico. Today, she is interested in ecological actions and solutions to preserve the environment and the biodiversity.

camille-waintrop-boyon-fvd

With a background in social sciences, art history and architecture, Camille has worked in communication within the VINCI group: from major international projects to La Fabrique de la Cité, a think tank dedicated to urban foresight.

A geographer by training (Saint Petersburg State University), she started as a geographer and economist at the Academy of Agricultural Economics (Russia), before pursuing her career in France as an administrative and accounting assistant (Air Liquide, Association TGV Provence Côte d’Azur, COFHUAT, Groupe Hervé)

Trained in international and European affairs between England and France as part of a double degree at Sciences-Po Lille / University of Kent, Marion started her career in advocacy and institutional relations of non-governmental organisations, in the fair trade sector (Max Havelaar France label). Her experiences are also linked to territories, with a passage in decentralised cooperation at the level of a departmental council.

sebastien-maire

Before joining the SCbF team, he held several positions in local government management. From elected official and deputy mayor of his native city Besançon, in charge of university relations and international cooperation, to Director of Economic Development of the City of Pantin, to Chief of staff in Montreuil – where he notably piloted the in-depth redesign of the urban project towards more ecology and sustainable development – he continued his career as Senior Resilience Officer of the City of Paris.

He promotes a holistic and systemic vision of sustainable development and brings his expertise in territorial resilience, ecological and social transition.

X