Mode sombre

Est Ensemble, transition écologique et justice sociale

Une réalisation proposée par Etablissement Public Territorial Est Ensemble

Bâtiments Conception Management et gouvernance Réseaux

Contributeur

Référent :  Nicolas Leroux, chef de secteur énergie-climat - direction de l’environnement et de l’écologie urbaine
Contact : 

nicolas.leroux@est-ensemble.fr

Descriptif

L’Etablissement Public Territorial Est Ensemble conduit la révision de son Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET), et souhaite s’engager dans une démarche ambitieuse de transition environnementale. Suez Consulting est à la tête du groupement qui réalise l’accompagnement de toutes les phases de ce plan climat (diagnostic, stratégie, plan d’actions, suivi et évaluation, évaluation environnementale stratégique) et mène également des études complémentaires (étude de planification énergétique, schéma directeur énergie du patrimoine de l’administration, développement d’un outil cartographique grand public, étude de la résilience du territoire en particulier face aux Ilots de chaleur urbains (ICU), étude de l’impact de la Zone à Faible Emissions de la Métropole du Grand Paris sur la mobilité).

Le groupement est également responsable de la concertation des parties prenantes du territoire autour du plan climat, en lien avec la convention citoyenne locale pour le climat lancée en septembre 2021 par le territoire.

Thématiques : 
  • Qualité du logement
  • Matériaux
  • Conduite du changement
  • Participation citoyenne
  • Coopérations territoriales
  • Énergie
Échelle : 
  • Territoire

Fiche d'identité

marker  Ile De France / Bagnolet, Bobigny, Bondy, Le Pré Saint-Gervais, Les Lilas, Montreuil, Noisy-Le-Sec, Pantin et Romainville
Type de territoire : 
  • Communauté d'agglomération
Date de livraison :  30/06/2023
Coût du projet :  190 000 €
Maîtrise d'ouvrage :  EPT Est Ensemble
Maîtrise d'oeuvre :  Suez Consulting
Partenaires associés :  Acadie, Efficacity, Figures Libres, FCL

Médias

Évaluation du projet*

sur la base du déclaratif du contributeur

Critère n°1 : SOBRIÉTÉ

Une Evaluation Environnementale Stratégique est menée en parallèle du plan climat pour en vérifier l’impact environnemental.

Le projet émet des recommandations d’aménagement qui sont justement en faveur de la protection des sols végétalisés, de la ressource en eau, et de manière moins directe de la biodiversité.

Le projet émet des recommandations en faveur d’une consommation responsable des matériaux dans les aménagements futurs.

Le projet vise à aligner le territoire sur la trajectoire de neutralité carbone de la France.

NA

Critère n°2 : INCLUSION

Oui, le groupement est responsable de la concertation avec les parties prenantes dans les phases de stratégie et de plan d’action, et également de phases de consultation citoyenne.

Le projet comporte une clause d’insertion : le groupement doit encourager l’insertion et proposer au moins 150 heures dédiées à ce sujet.

Le projet vise notamment à combattre la précarité énergétique et la précarité liée à la mobilité. Il cherche de plus à renforcer la résilience du territoire pour réduire la vulnérabilité des populations au changement climatique.

Le projet est en cours.

Critère n°3 : RÉSILIENCE

Le projet en lui-même est une étude qui n’a aucun impact direct. Mais il comporte un diagnostic des vulnérabilités climatiques du territoire et un plan d’actions pour y remédier.

Le projet démarre par un diagnostic exhaustif des enjeux climat-air-énergie du territoire.

Critère n°4 : CRÉATIVITÉ

Le projet fait partie de la transition du territoire, et les nouvelles orientations de la stratégie climat pourront se traduire par des nouveaux emplois. Les recommandations visent en partie le développement d’une économie circulaire locale.

Le projet a fait appel à plusieurs innovations techniques : élaboration d’un outil de recherche dédié pour l’analyse de la mobilité du territoire par un chercheur de l’Université Gustave Eiffel, développement d’un outil cartographique dédié (OCTET) et recours à une méthodologie innovante pour la modélisation des consommations énergétiques (STARTER).

Critère n°5 : POTENTIEL DE RÉPLICABILITÉ

Les PCAET sont une exigence règlementaire pour tous les EPCI de plus de 20 000 habitants, à réviser tous les six ans. De nombreux autres territoires sont donc concernés. Les outils spécifiques (OCTET, STARTER, outil SDE Patrimoine) pourront être utilisés ailleurs.

Photo-circulaire-carla

She holds a Master’s degree in Development Economics from the Panthéon-Sorbonne University and is currently studying for a Master’s degree in International Relations and Action Abroad at the same university. She approaches the problems of sustainable cities and territories through these different perspectives and her international experiences.

photo-isabelana

Isabelana is a Mexican journalist who holds a Master’s degree in Digital Communication and Data Analysis from the Sorbonne University. She previously worked in communication and press relations in the cultural sector in France and Mexico. Today, she is interested in ecological actions and solutions to preserve the environment and the biodiversity.

camille-waintrop-boyon-fvd

With a background in social sciences, art history and architecture, Camille has worked in communication within the VINCI group: from major international projects to La Fabrique de la Cité, a think tank dedicated to urban foresight.

A geographer by training (Saint Petersburg State University), she started as a geographer and economist at the Academy of Agricultural Economics (Russia), before pursuing her career in France as an administrative and accounting assistant (Air Liquide, Association TGV Provence Côte d’Azur, COFHUAT, Groupe Hervé)

Trained in international and European affairs between England and France as part of a double degree at Sciences-Po Lille / University of Kent, Marion started her career in advocacy and institutional relations of non-governmental organisations, in the fair trade sector (Max Havelaar France label). Her experiences are also linked to territories, with a passage in decentralised cooperation at the level of a departmental council.

sebastien-maire

Before joining the SCbF team, he held several positions in local government management. From elected official and deputy mayor of his native city Besançon, in charge of university relations and international cooperation, to Director of Economic Development of the City of Pantin, to Chief of staff in Montreuil – where he notably piloted the in-depth redesign of the urban project towards more ecology and sustainable development – he continued his career as Senior Resilience Officer of the City of Paris.

He promotes a holistic and systemic vision of sustainable development and brings his expertise in territorial resilience, ecological and social transition.

X