Mode sombre
Ressources
Étude thématique, rapport

Ville informelle : recommandations pour un développement durable des villes

Conception Management et gouvernance
  •  Créativité
  •  Inclusion
  •  Résilience
  •  Sobriété
Thématiques : 
  • Planification
  • Milieux naturels et aquatiques, biodiversité
  • Renouvellement urbain
  • Participation citoyenne
  • Partenariats publics/privés
  • Coopérations territoriales

Ce document présente les grandes recommandations élaborées par les membres du Partenariat Français pour la Ville et les Territoires (PFVT), plateforme d’échanges et de valorisation de l’expertise des acteurs français de l’urbain à l’international. Ces documents sont préparés à l’occasion du Forum Urbain Mondial d’Abu Dhabi de février 2020 et du Sommet Afrique-France de juin 2020.

Si le quartier informel n’est pas une fatalité, il est souvent plus facile pour les décideurs et plus profitable pour les aménageurs et les promoteurs de créer une ville nouvelle au lieu de restructurer les quartiers précaires. C’est ainsi que les populations les plus vulnérables sont souvent exclues et condamnées à survivre dans des quartiers irréguliers, enclavés, et non desservis par des services essentiels de qualité. Dans les pays émergents et en développement, la problématique se pose d’autant plus que les constructions sans autorisations se sont multipliées, rendant ce système dominant dans la gestion et la gouvernance des villes et des territoires. Dans cette configuration, les capacités d’anticipation de planification stratégique des autorités locales et nationales manquent, et ne prennent pas suffisamment en compte les besoins et objectifs d’insertion sociale et économique des plus vulnérables.

Dans ce cadre, les recommandations proposées par le groupe de travail « Ville informelle » mettent en avant la nécessité d’anticiper les extensions urbaines, de développer des services écologiquement innovants, de garantir la participation des habitants et des acteurs, et enfin de responsabiliser les bailleurs aux valeurs humaines, culturelles et écologiques, pour promouvoir un développement durable des villes et des territoires.

Public : Élu.e.s, Techniciens fonction publique territoriale, Fonction publique d'État,
Type de ressource : Étude thématique, rapport




















 
close-link

Diplômée du Master en Communication Numérique et Analyse de Données à la Sorbonne Nouvelle, Isabelana est une journaliste mexicaine. Elle a travaillé précédemment dans la communication et relations presse de plusieurs événements culturels en France et au Mexique. Aujourd’hui, elle s’intéresse aux enjeux écologiques et les solutions pour préserver l’environnement et la biodiversité.  

Voir son profil Linkedin 

Formée aux affaires internationales et européennes entre l’Angleterre et la France dans le cadre d’un double diplôme Sciences-Po Lille / Université du Kent, Marion a débuté sa carrière en plaidoyer et relations institutionnelles des organisations non gouvernementales, dans le secteur du commerce équitable (Label Max Havelaar France). Ses expériences sont aussi en lien avec les territoires, avec un passage en coopération décentralisée à l’échelle d’un conseil départemental.

Voir son profil Linkedin

Issue des sciences sociales, de l’histoire de l’art et de l’architecture, après diverses expériences dans la gestion de projets culturels et la production audiovisuelle, Camille a travaillé dans la communication au sein du groupe VINCI : depuis les grands projets à l’international jusqu’à La Fabrique de la Cité, think tank dédié à la prospective urbaine

Voir son profil Linkedin

Carla DONCESCU

Diplômée d’un master 2 en Economie du Développement à Panthéon-Sorbonne, et actuellement en formation alternance du Master 2 Relation Internationale et Action à l’Etranger dans la même Université, c’est à travers ces différents prismes et ses expériences à l’internationale qu’elle approche les problématiques de villes et territoires durables.

Voir son profil Linkedin

 

Manon EXBALIN

Diplômée d’un Master en sociologie de la communication, Manon a travaillé précédemment pour Greenpeace, la Mairie de Paris (en particulier pour venir en aide aux étudiants), et le Ministère de la Transition Ecologique (DGALN – Mission Communication).

Voir son profil Linkedin 

Géographe de formation (Université d’Etat de Saint-Pétersbourg), elle a débuté au poste de géographe économiste à l’Académie d’Économie Agricole (Russie), avant de poursuivre sa carrière en France, en tant qu’assistante administrative et comptable (Air Liquide, Association TGV Provence Côte d’Azur, COFHUAT, Groupe Hervé)

Voir le profil Linkedin

Avant de rejoindre l’équipe FVD, il a occupé plusieurs postes dans la gestion des collectivités  locales. Allant d’élu et adjoint au maire de sa ville natale Besançon, chargé des relations universitaires et de la coopération internationale puis Directeur du Développement économique de la Ville de Pantin, pour ensuite être directeur de cabinet à Montreuil où il a notamment piloté la refonte en profondeur du projet urbain vers davantage d’écologie et de développement durable, Il continue son parcours en tant que Haut Responsable de la Résilience de la Ville de Paris.

Il promeut une vision holistique et systémique du développement durable et apporte son expérience/expertise en résilience territoriale et en transition écologique et sociale.

Voir son profil Linkedin

 

X