Mode sombre
Ressources
Étude thématique, rapport

Rapport du groupe de travail n.1 du GIEC – Changement climatique 2021 : Les bases des sciences physiques

Conception Management et gouvernance Réseaux Vie locale
  •  Créativité
  •  Inclusion
  •  Résilience
  •  Sobriété
Thématiques : 
  • Milieux naturels et aquatiques, biodiversité
  • Conduite du changement
  • Coopérations territoriales
  • GIEC locaux et participations scientifiques
  • Énergie
  • Grand cycle de l'eau
  • Logistique et approvisionnement
  • Santé

Le Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat (GIEC) a publié en août 2021 les rapport et résumé pour décideurs intitulés "Changement climatique 2021 : Les bases des sciences physiques"

Ce Résumé à l'intention des décideurs (SPM en anglais) présente les principales conclusions de la contribution du Groupe de travail I (GTI) au Groupe d'experts sur l'évolution du climat (GIEC) Sixième rapport d'évaluation (AR6) sur la base scientifique physique du changement climatique. Le rapport, construit sur la contribution du Groupe de travail I de 2013 au cinquième rapport d'évaluation du GIEC et aux rapports spéciaux du GIEC de 2018-20192, intègre de nouvelles preuves ultérieures issues de la science du climat.

Ce SPM fournit un résumé de haut niveau de la compréhension de l'état actuel du climat, y compris la façon dont il change et la rôle de l'influence humaine, l'état des connaissances sur les futurs climatiques possibles, les informations climatiques pertinentes pour les régions et les secteurs, et limiter les changements climatiques induits par l'homme.

Sur la base d'une compréhension scientifique, les principaux résultats peuvent être formulés comme énoncés de fait ou associés à un niveau de confiance évalué à l'aide du langage calibré du GIEC. La base scientifique de chaque constatation clé se trouve dans les chapitres du rapport principal et dans la synthèse intégrée présentée dans le Résumé Technique.

➡Découvrez l'article synthétique sur les principaux points clefs du rapport du GIEC, élaboré par le média indépendant Bon Pote.

Médias

Public : Tous publics
Date : Août 2021
Type de ressource : Étude thématique, rapport

Formée aux affaires internationales et européennes entre l’Angleterre et la France dans le cadre d’un double diplôme Sciences-Po Lille / Université du Kent, Marion a débuté sa carrière en plaidoyer et relations institutionnelles des organisations non gouvernementales, dans le secteur du commerce équitable (Label Max Havelaar France). Ses expériences sont aussi en lien avec les territoires, avec un passage en coopération décentralisée à l’échelle d’un conseil départemental.

Voir son profil Linkedin

Issue des sciences sociales, de l’histoire de l’art et de l’architecture, après diverses expériences dans la gestion de projets culturels et la production audiovisuelle, Camille a travaillé dans la communication au sein du groupe VINCI : depuis les grands projets à l’international jusqu’à La Fabrique de la Cité, think tank dédié à la prospective urbaine

Voir son profil Linkedin

Carla DONCESCU

Diplômée d’un master 2 en Economie du Développement à Panthéon-Sorbonne, et actuellement en formation alternance du Master 2 Relation Internationale et Action à l’Etranger dans la même Université, c’est à travers ces différents prismes et ses expériences à l’internationale qu’elle approche les problématiques de villes et territoires durables.

Voir son profil Linkedin

 

Manon EXBALIN

Diplômée d’un Master en sociologie de la communication, Manon a travaillé précédemment pour Greenpeace, la Mairie de Paris (en particulier pour venir en aide aux étudiants), et le Ministère de la Transition Ecologique (DGALN – Mission Communication).

Voir son profil Linkedin 

Géographe de formation (Université d’Etat de Saint-Pétersbourg), elle a débuté au poste de géographe économiste à l’Académie d’Économie Agricole (Russie), avant de poursuivre sa carrière en France, en tant qu’assistante administrative et comptable (Air Liquide, Association TGV Provence Côte d’Azur, COFHUAT, Groupe Hervé)

Voir le profil Linkedin

Avant de rejoindre l’équipe FVD, il a occupé plusieurs postes dans la gestion des collectivités  locales. Allant d’élu et adjoint au maire de sa ville natale Besançon, chargé des relations universitaires et de la coopération internationale puis Directeur du Développement économique de la Ville de Pantin, pour ensuite être directeur de cabinet à Montreuil où il a notamment piloté la refonte en profondeur du projet urbain vers davantage d’écologie et de développement durable, Il continue son parcours en tant que Haut Responsable de la Résilience de la Ville de Paris.

Il promeut une vision holistique et systémique du développement durable et apporte son expérience/expertise en résilience territoriale et en transition écologique et sociale.

Voir son profil Linkedin

 

X