Mode sombre
Ressources
Étude thématique, rapport

État des lieux et étude prospective sur les impacts du changement climatique pour le bâtiment aux horizons 2050 et 2100

Bâtiments Conception Management et gouvernance
  •  Créativité
  •  Inclusion
  •  Résilience
  •  Sobriété
Thématiques : 
  • Matériaux
  • Rénovation / Réhabilitation
  • Exploitation
  • Aménagement
  • Planification
  • Suivi de performance / Labels, normes et certificats

Dans le cadre de la lutte contre le changement climatique, les réglementations encourageant la mise en oeuvre de mesures d’atténuation des émissions de gaz à effet de serre dans le secteur du bâtiment et de la construction sont déjà nombreuses. Cependant, le sixième rapport du GIEC est formel : les conséquences du changement climatique sont avérées sur l’ensemble de la planète et s’accélèrent. De plus, si les actions d’atténuation doivent être poursuivies, l’adaptation est à présent une nécessité.

Le terrain d’étude de ce projet concerne la France métropolitaine et les territoires d’Outre-mer et intègre un benchmark des politiques publiques d’adaptation de quatre pays.

Cette étude se détaille en plusieurs parties :

Premièrement, les impacts actuels et futurs du changement climatique sur les bâtiments et leurs occupants. Cette partie étudie l’évolution des aléas climatiques et les croise avec la vulnérabilité propre à chaque grande typologie de bâtiment pour en déduire les impacts potentiels techniques, économiques et sanitaires qui résulteront de la survenue plus fréquente et plus violente de ces aléas.

Ensuite, il s’agit d’étudier les solutions à mettre en place afin de s’adapter aux conséquences du changement climatique, notamment en s’inspirant des exemples étrangers et en étudiant les savoir-faire français qui pourraient être diffusés à l’international.

Et enfin, la troisième partie analyse de quels éléments l’ADEME pourrait se doter pour une feuille de route, afin de lever les verrous de l’adaptation et de contribuer à accélérer le déploiement des solutions identifiées.

Médias

Public : Techniciens fonction publique territoriale, Secteur privé
Date : Octobre 2022
Type de ressource : Étude thématique, rapport

A propos de Quentin Guillemot

Animé par les questions climatiques et les autres limites planétaires, Quentin se dirige vers un parcours sur l’aménagement du territoire à l’Ecole Nationale des Ponts et Chaussées. Son expérience dans les milieux associatifs, notamment à la Fresque du Climat, l’aident à mieux saisir les enjeux de la bifurcation écologique. Entre sa Haute-Savoie natale et sa ville de cœur, Rennes, où il a gagné en compétence sur les sujets de la mobilité et de l’agriculture durable, il pose aujourd’hui ses valises à Paris pour déployer les ateliers territoriaux de France Villes et territoires Durables dans tout le territoire. 

A propos de Tara Goodwin

Diplômée d’une Licence de l’INALCO (Langues’O) en langue Hindi et bi-cursus Relations internationales – Humanités environnementales, Tara est actuellement étudiante en alternance du Master 2 Relations Internationales et Action à l’Étranger de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Ses missions chez France Villes et territoires Durables s’inscrivent dans la lignée de ses expériences à l’UNESCO et au Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères, contribuant ainsi à son insertion professionnelle dans le domaine de la diplomatie environnementale et de la coopération internationale pour le développement.

A propos d'Isabelana Noguez

Diplômée du Master en Communication Numérique et Analyse de Données à la Sorbonne Nouvelle, Isabelana est une journaliste mexicaine. Elle a travaillé précédemment dans la communication et les relations presse dans le secteur culturel en France et au Mexique. Aujourd’hui, elle s’intéresse aux enjeux écologiques et aux actions et solutions pour préserver l’environnement et la biodiversité.

A propos de Marion Gonzales

Formée aux affaires internationales et européennes entre l’Angleterre et la France dans le cadre d’un double diplôme Sciences-Po Lille / Université du Kent, Marion a débuté sa carrière en plaidoyer et relations institutionnelles des organisations non gouvernementales, dans le secteur du commerce équitable (Label Max Havelaar France). Elle est aujourd’hui responsable de la communication et des affaires internationales de l’association.

A propos de Camille Waintrop-Boyon

Issue des sciences sociales, de l’histoire de l’art et de l’architecture, après diverses expériences dans la gestion de projets culturels et la production audiovisuelle, Camille a travaillé dans la communication au sein du groupe VINCI : depuis les grands projets à l’international jusqu’à La Fabrique de la Cité, think tank dédié à la prospective urbaine.
Carla DONCESCU

Diplômée d’un master 2 en Economie du Développement à Panthéon-Sorbonne, et actuellement en formation alternance du Master 2 Relation Internationale et Action à l’Etranger dans la même Université, c’est à travers ces différents prismes et ses expériences à l’internationale qu’elle approche les problématiques de villes et territoires durables.

Voir son profil Linkedin

 

Manon EXBALIN

Diplômée d’un Master en sociologie de la communication, Manon a travaillé précédemment pour Greenpeace, la Mairie de Paris (en particulier pour venir en aide aux étudiants), et le Ministère de la Transition Ecologique (DGALN – Mission Communication).

Voir son profil Linkedin 

Géographe de formation (Université d’Etat de Saint-Pétersbourg), elle a débuté au poste de géographe économiste à l’Académie d’Économie Agricole (Russie), avant de poursuivre sa carrière en France, en tant qu’assistante administrative et comptable (Air Liquide, Association TGV Provence Côte d’Azur, COFHUAT, Groupe Hervé)

A propos de Sébastien Maire

Avant de rejoindre l’équipe FVD, il a occupé plusieurs postes dans la gestion des collectivités locales. Allant d’élu et adjoint au maire de sa ville natale Besançon, chargé des relations universitaires et de la coopération internationale puis Directeur du Développement économique de la Ville de Pantin, pour ensuite être directeur de cabinet à Montreuil où il a notamment piloté la refonte en profondeur du projet urbain vers davantage d’écologie et de développement durable, Il continue son parcours en tant que Haut Responsable de la Résilience de la Ville de Paris.

Il promeut une vision holistique et systémique du développement durable et apporte son expérience/expertise en résilience territoriale et en transition écologique et sociale.
X