Mode sombre

Lancement de l’appel à manifestation d’intérêt « Mission Ville » du programme Horizon Europe

 

 

Le lancement de l’appel à manifestation d’intérêt « Mission Ville » du programme Horizon Europe initiée par la Commission européenne, invite les villes à manifester leur intérêt pour faire partie de la mission européenne “100 villes neutres sur le plan climatique et intelligentes d’ici 2030”.

 

De quoi s’agit-il ?

La Commission a lancé aujourd’hui un appel à manifestation d’intérêt adressé aux villes pour qu’elles rejoignent la mission européenne sur les villes climatiquement neutres et intelligentes.

Les objectifs de la mission sont de parvenir à 100 villes européennes climatiquement neutres et intelligentes d’ici 2030 et de faire en sorte que ces villes servent de pôles d’expérimentation et d’innovation pour permettre à toutes les villes européennes de suivre le mouvement d’ici 2050.

En rejoignant la mission, les villes sélectionnées se placeront à la pointe de l’innovation dans la transition vers la neutralité climatique, dans le cadre du Green Deal européen. Alors que la lutte contre le changement climatique passe de plus en plus par le déploiement de solutions, les villes sont les mieux placées pour être les premières à adopter les politiques permettant d’atteindre la neutralité climatique. Ce faisant, elles pourront offrir de multiples avantages à leurs communautés en termes de réduction de la pollution atmosphérique et sonore, de diminution des embouteillages, de réduction des factures d’énergie et de modes de vie plus sains.

Mariya Gabriel, commissaire à l’innovation, la recherche, la culture, l’éducation et la jeunesse, a déclaré :

«  Nous avons besoin des villes à l’avant-garde de nos efforts pour atteindre la neutralité climatique. Il est formidable de voir l’enthousiasme et l’ambition que nombre d’entre elles ont déjà partagés avec nous. Je voudrais encourager vivement les villes à participer à cet appel, non seulement celles qui sont déjà très avancées dans leur cheminement vers la neutralité climatique, mais aussi celles qui sont à un stade plus précoce de leur transformation. »

Le lancement de l’appel à manifestation d’intérêt a eu lieu lors de la conférence sur les missions européennes au Comité des régions, le 25/11/21 et marque la première étape de la mise en œuvre de la mission.

 

Avantages pour les villes :

Les villes participant à la mission prépareront et mettront en œuvre un “Contrat ville climat” qui sera co-créé avec les parties prenantes locales et les citoyens. Les avantages que la mission des villes offrira aux villes sont les suivants :

  • Des conseils et une assistance sur mesure de la part d’une “plateforme de la mission”, par exemple pour l’élaboration d’un plan d’investissement visant à attirer des financements extérieurs.
  • Déblocage de fonds supplémentaires et d’opportunités de financement par le biais d’un “label de la mission”.
  • Des possibilités de financement pour les villes dans le cadre de grandes actions d’innovation, de projets pilotes et de démonstrateurs.
  • Soutien par le biais d’un réseau de coordination national
  • Possibilités de mise en réseau, d’apprentissage et d’échange d’expériences entre les villes.
  • Adhésion et participation des citoyens et des communautés locales à des solutions neutres sur le plan climatique.
  • Visibilité élevée – amélioration du profil politique et de l’attractivité pour les investissements et les travailleurs qualifiés.

La Commission a publié en octobre un kit d’information pour les villes et une liste de questions fréquemment posées qui contiennent des informations détaillées sur ce que l’on attend des villes qui participent à la mission, ainsi que sur le processus de sélection et le fonctionnement de la mission.

 

Prochaines étapes

Les villes sont maintenant invitées à exprimer leur intérêt à devenir climatiquement neutres d’ici 2030 dans le cadre de la mission et à soumettre des informations sur leur situation actuelle, leurs travaux en cours et leurs projets futurs en matière de neutralité climatique.

Les villes peuvent s’inscrire à l’appel à manifestation d’intérêt ici. Elles peuvent répondre à l’appel jusqu’au 31 janvier 2022. Après évaluation par des experts indépendants, la Commission annoncera la liste des villes participantes sélectionnées d’ici mars 2022. Les premières villes pourront commencer à travailler sur leur contrat de ville climatique avec le soutien de la plateforme de mission dès que le processus de sélection sera terminé.

 

Contexte

Sur la base des propositions que les conseils de mission ont remises à la Commission en septembre 2020, cinq missions ont été identifiées dans le plan stratégique d’Horizon Europe. Horizon Europe fournit un financement initial aux missions à hauteur de 1,9 milliard d’euros jusqu’en 2023, dont 359,3 millions d’euros pour la mission Villes. Depuis le lancement officiel de la mission “Villes” le 29 septembre, les travaux préparatoires à la mise en œuvre de la mission ont progressé rapidement. Le consortium NetZeroCities, chargé d’établir et de mettre en œuvre les travaux de la plateforme de la mission, a commencé ses travaux le 1er octobre.

E-mail: [email protected]

 

Pour plus d’informations (en anglais) :

 

Formée aux affaires internationales et européennes entre l’Angleterre et la France dans le cadre d’un double diplôme Sciences-Po Lille / Université du Kent, Marion a débuté sa carrière en plaidoyer et relations institutionnelles des organisations non gouvernementales, dans le secteur du commerce équitable (Label Max Havelaar France). Ses expériences sont aussi en lien avec les territoires, avec un passage en coopération décentralisée à l’échelle d’un conseil départemental.

Voir son profil Linkedin

Issue des sciences sociales, de l’histoire de l’art et de l’architecture, après diverses expériences dans la gestion de projets culturels et la production audiovisuelle, Camille a travaillé dans la communication au sein du groupe VINCI : depuis les grands projets à l’international jusqu’à La Fabrique de la Cité, think tank dédié à la prospective urbaine

Voir son profil Linkedin

Carla DONCESCU

Diplômée d’un master 2 en Economie du Développement à Panthéon-Sorbonne, et actuellement en formation alternance du Master 2 Relation Internationale et Action à l’Etranger dans la même Université, c’est à travers ces différents prismes et ses expériences à l’internationale qu’elle approche les problématiques de villes et territoires durables.

Voir son profil Linkedin

 

Manon EXBALIN

Diplômée d’un Master en sociologie de la communication, Manon a travaillé précédemment pour Greenpeace, la Mairie de Paris (en particulier pour venir en aide aux étudiants), et le Ministère de la Transition Ecologique (DGALN – Mission Communication).

Voir son profil Linkedin 

Géographe de formation (Université d’Etat de Saint-Pétersbourg), elle a débuté au poste de géographe économiste à l’Académie d’Économie Agricole (Russie), avant de poursuivre sa carrière en France, en tant qu’assistante administrative et comptable (Air Liquide, Association TGV Provence Côte d’Azur, COFHUAT, Groupe Hervé)

Voir le profil Linkedin

Avant de rejoindre l’équipe FVD, il a occupé plusieurs postes dans la gestion des collectivités  locales. Allant d’élu et adjoint au maire de sa ville natale Besançon, chargé des relations universitaires et de la coopération internationale puis Directeur du Développement économique de la Ville de Pantin, pour ensuite être directeur de cabinet à Montreuil où il a notamment piloté la refonte en profondeur du projet urbain vers davantage d’écologie et de développement durable, Il continue son parcours en tant que Haut Responsable de la Résilience de la Ville de Paris.

Il promeut une vision holistique et systémique du développement durable et apporte son expérience/expertise en résilience territoriale et en transition écologique et sociale.

Voir son profil Linkedin

 

X