Espaces publics

« Economiser de l’énergie dans mon territoire »
Fiche n°04 issue du recueil « Demain mon territoire », copublié par l’ADEME et les EcoMaires à destination des élus locaux pour les aider à intégrer la dimension environnementale dans leur programme au travers de vingt fiches thématiques donnant des pistes d’action et des exemples de solutions mises en œuvre.
 
Pour réduire l’impact des activités directement attribuées aux communes sur le changement climatique, certains élus ont déjà mis en place des plans d’actions pour agir à l’échelle des infrastructures et équipements publics. C’est le cas notamment en Guadeloupe où a été adopté par la communauté d’...
Card n°04 from the the guide « Demain mon territoire », co-published by the ADEME and the EcoMaires in destination for elected officials to help them to integrate the environment in their programme thanks to twenty information sheets giving ideas for action and examples of implemented solutions. To reduce the impacts of the activities directly allocated to the municipalities on climate change, some officials have already implemented action plans to act at the level of public infrastructures and equipments. It is the case in Guadeloupe where the urban community of Cap Excellence and the commune of Baie Mahault have adopted a Territorial Climate-Air-Energy Plan (TCAEP) to reduce CO2 emissions by 20%. To achieve, Cap Excellence and Baie Mahault have been committed since 2015 to respect the rules of Cap Cit’ergie label which governs their durable energy climate policy. Nowadays, the communes have equipped their public buildings with solar panels and solar water heaters. The whole urban lighting system has been revised to work only with LEDs. Moreover, to minimize the needs in energy of homes, bioclimatism has been favored to make the most of the outside environment of the home by using external solar protections, natural ventilations and roof insulation. So municipal actors become actors of the ecological transition and models for their fellow citizens.
Points FNAU n°1 - Les métamorphoses de l'autoroute urbaine
Points FNAU est une collection d’ouvrages sur l’urbanisme pensés par les agences d’urbanisme pour inventer, entre pistes de réflexion et exemples concrets, la ville de demain. Ces ouvrages sont à vocation de pédagogie et d’éclairage sur des grands sujets liés à l'aménagement du territoire.
 
Ce premier ouvrage porte sur la requalification des autoroutes urbaines.
 
Longtemps synonymes de progrès, les autoroutes sont désormais source de congestion et de nuisances pour les deux millions de Français vivant à proximité immédiate, suscitant nombre de réflexions quant à leur...
Points FNAU n°5 - Le patrimoine territorial en projet
Points FNAU est une collection d’ouvrages sur l’urbanisme pensés par les agences d’urbanisme pour inventer, entre pistes de réflexion et exemples concrets, la ville de demain. Ces ouvrages sont à vocation de pédagogie et d’éclairage sur des grands sujets liés à l'aménagement du territoire.
 
Ce cinquième numéro aborde la question de la prise en compte du patrimoine dans une société urbaine, mobile et mondiale.

Le patrimoine est aujourd'hui partout, au fondement même de l'identité des territoires. Aménager l'espace en préservant le "déjà-là" est une préoccupation croissante des...
Pédagogie des nouvelles mobilités : « La mobilité ça s’apprend ! »
VEDECOM est un Institut pour la transition énergétique mis en place par le gouvernement français dans le cadre des Programmes d’investissement d’avenir, qui travaille principalement au développement et à l’expérimentation de solutions technologiques appliquées à l’électrification des véhicules, la délégation de conduite et la connectivité des véhicules, et les mobilités et énergie partagées.
 
VEDECOM possède également une mission de formation et une démarche globale de diffusion des savoirs et des recherches effectuées en son sein.

A cet effet, VEDECOM a développé un catalogue...
Passages, espaces de transition pour la ville du 21ème siècle
À l’heure où la mobilité est au cœur des questions urbaines, on attend de chacun de nous une compétence accrue de navigateurs connectés, passant d’un mode de transport à un autre, parcourant des distances quotidiennes variées, dans des aires métropolitaines fragmentées par les réseaux, les infrastructures rapides, les zones spécialisées.
 
Les passages, petits espaces de transition, sont des maillons essentiels d’une mobilité durable, indispensables à la qualité de nos déplacements quotidiens et dans la conception d'un système de mobilité intégré. Tunnels, passerelles, escalators, téléphériques urbains,...
At a time when mobility has moved to the heart of urban priorities, each of us is expected to demonstrate our skills as online navigators, shifting from one mode of transportation to another, covering various distances on a day-to-day basis, in metropolitan areas that are fragmented by large networks, fast infrastructures, specialized zones.
 
Our day-to-day experience is made up of journeys—slow and fast—on foot, in mass transit, in motor vehicles, by bicycle, to access the resources that urban life offers, whether close by or across the city.
 
They impose changes, breaks, obstacles to be negotiated, often a choice between discomfort or not traveling at all.
 
Our bodies, basic units of mobility, are subjected to stress, fatigue, anxiety. Passages, as small transitional spaces, are essential links in a mobility that is sustainable.
 
Tunnels, footbridges, escalators, urban funiculars, corridors that facilitate transition between modes, between urban ambiences...
 
History and the observation of how they are used show us that they are potentially a source of particular kinds of urban character, of ambiences, activities, qualities.
 
The word “Passage”, in its semantic diversity (philosophical, temporal, spatial, musical, literary), reflects this clearly.
 
However, these spaces of accessibility are often neglected in the production of our cities, though they require little investment, and should be a natural part of any big development operation—in particular new transportation projects— possessing the capacity to repair the fractures introduced by rapid transit infrastructures and 20th-century zoning practices.
 
Locally, passages can be designed and built without the need for long delays, laying the foundations for more large-scale transformations: “The small-scale that changes everything, or almost everything.” International action-research program (2014-2018) developed in several cities around the world (Tours / Saint Pierre-des-Corps, Shanghai, Toronto, Barcelona, ​​São Paulo, Valparaiso, Buenos Aires, Montevideo, Santiago de Chile, Bogota, Nantes , Volos, San José, Grenada, Algiers, Cotonou, Maputo, Tunis) aiming at putting forward the issue of passages by launching concrete work on territories:
 
  • Professional architectural and urban planning competitions for the elaboration of passages projects in 11 cities (Tours / Saint-Pierre-des-Corps, Shanghai, 6 municipalities of the Metropolitan Area of ​​Barcelona, ​​Sant Adria del Besos, Toronto, São Paulo), which mobilized 270 multidisciplinary professional teams, representing approximately 1000 professionals of 40 nationalities
  •  Student workshops with partner universities, and on-site workshops with the teams selected during phase 2 of the competitions
  •  The Passage Manifesto, a call to innovation and a guide to promote the design of future mobility spaces, co-signed by the scientific committee, the project partners and the visitors of the international exhibition
« Diminuer l’empreinte écologique des bâtiments de mon territoire »
Fiche n°06 issue du recueil « Demain mon territoire », copublié par l’ADEME et les EcoMaires à destination des élus locaux pour les aider à intégrer la dimension environnementale dans leur programme au travers de vingt fiches thématiques donnant des pistes d’action et des exemples de solutions mises en œuvre.
 
Pour répondre à la loi de transition énergétique de 2015, les municipalités ont une obligation d’exemplarité énergétique sur leurs bâtiments publics. Certaines agglomérations vont encore plus loin. La métropole de Bretagne a voulu élargir son champ d’action au-delà de la sphère publique pour...
Projet MADRE "Agriculture métropolitaine pour le développement d'une économie innovante, durable et responsable"
MADRE est un projet européen de coopération territoriale (Interreg MED), qui vise à changer le modèle d’approvisionnement alimentaire métropolitain en capitalisant sur les bonnes pratiques existantes, en responsabilisant les différents acteurs de l’agriculture métropolitaine et périurbaine, et en initiant une dynamique de coopération transnationale dans le secteur agricole de la région MED.
 
Considérée comme un phénomène émergent, l'agriculture métropolitaine permet de relever plusieurs défis urbains en contribuant à la sécurité alimentaire, à la création d'emplois, à la qualité de l'environnement...
MADRE is a European territorial cooperation project (Interreg MED), which aims to change the metropolitan food supply model by capitalising on existing good practices, by empowering the different stakeholders in metropolitan and peri-urban agriculture, and by initiating a dynamic of transnational cooperation in the MED region.

Considered as an emerging phenomenon, metropolitan agriculture makes it possible to meet several urban challenges by contributing to food security, job creation, environmental quality or strengthening social ties and territorial solidarity between urban and rural areas. The MADRE project capitalises on a set of knowledge, policies and pilot actions carried out on the topic and activates existing networks to enable effective transnational cooperation in the Mediterranean.
 
The objectives are:
  • To improve the innovation capacity of metropolitan agriculture in the Mediterranean territories;
  • To identify and evaluate the economic, environmental and social performance factors of metropolitan agriculture;
  • To identify and network metropolitan agriculture stakeholders;
  •  To assess the feasibility, conditions and means of creating a transnational cluster of actors in metropolitan agriculture.
The project was carried out from February 2017 to July 2018, with a total budget of € 1,173,175, co-financed by the Interreg MED programme. The emergence of a transnational cluster is supported by a multidisciplinary partnership from 5 countries. Each partner representing a flagsghip metropolitan area, AVITEM (Agency for Sustainable Mediterranean Cities and Territories) is representing France.
La culture et le patrimoine, accélérateurs de la reconversion industrielle du Bassin minier Nord – Pas de Calais
La cité des Électriciens est construite par la Compagnie des mines de Bruay au 19ème siècle pour loger les familles des mineurs. Il s’agit de la plus ancienne cité minière subsistant dans le Bassin minier du Pas-de-Calais. Elle témoigne de l’architecture des premiers corons.
 
En 2008, la cité est progressivement vidée de ses habitants et laissée à l’abandon depuis l’arrêt de l’activité minière à Bruay-La-Buissière. En 2012, elle bénéficie de l’inscription du Bassin Minier du Nord-Pas-de-Calais à l’UNESCO au titre de « paysage culturel évolutif ».
 
En 2013 démarrent des travaux de...
Smart Mauritius : encadrement juridique des Smart Cities
Le Conseil supérieur du notariat a été destinataire d’un appel d’offres de l’Agence de l'Investissement National du Gouvernement de l'Ile Maurice (Economic Development Board/EDB) en 2017.
 
Cet appel d’offres concernait l’élaboration et la mise en œuvre d’un cadre légal et réglementaire, destiné à promouvoir le régime de la copropriété pour organiser au sein des villes la bonne gestion des parties communes et des équipements collectifs (encadrement juridique des Smart Cities).
 
Ce projet s’intégrait dans la stratégie du gouvernement mauricien, dont l’ambition est de...
Projet d’appui à la valorisation du patrimoine culturel tunisien
Le projet Patrimoine Tunisie s’inscrit dans le cadre du programme Tounes Wijhetouna (« Tunisie : notre destination ») d’appui à la diversification du tourisme en Tunisie.
 
Consacré à la valorisation de sites patrimoniaux, le projet se divise en deux composantes principales :

1. Appui à l'appropriation, la préservation et la valorisation des patrimoines bâtis tunisiens,
2. Appui à la modernisation du Musée de Carthage et à la valorisation de son environnement.

De façon transversale, ce projet veille à mettre en place des actions de renforcement de...