Vers un bien-être alimentaire pour tous

 
Fort du soutien du Ministère de l’Europe et des affaires étrangères, France urbaine, en partenariat avec RESOLIS, a décidé de réaliser une étude intitulée « Les villes face aux défis de la précarité alimentaire ». Celle-ci rassemble 21 contributions de métropoles, grandes villes et agglomérations, qui permettent d’identifier, à travers des initiatives concrètes, de quelle manière elles agissent contre la précarité alimentaire.
 
La fiche «Vers un bien-être alimentaire pour tous » présente le plan d’actions de la Métropole Européenne de Lille pour réduire les inégalités alimentaires et assurer le bien-être alimentaire pour tous sur son territoire, dans le respect de l’écosystème.
La Métropole Européenne de Lille (MEL) est un EPCI instauré par la loi du 31 décembre 1966. Vaste territoire qui regroupe aujourd'hui 90 communes et plus d'un million d'habitants. Elle bénéficie également d'une situation transfrontalière exceptionnelle.
 
La thématique de l'alimentation est particulièrement représentative des caractéristiques et des enjeux d’un territoire dont près de la moitié de la surface est agricole (28 000 ha). Le secteur agricole et agro-alimentaire est le troisième pilier de l'économie métropolitaine (9 500 emplois générés et un chiffre d'affaires de plus de 128 millions d'euros). La métropole est un bassin de consommateurs de plus de 1,2 millions demandeurs d'une alimentation saine et durable. 
 
Mais une réalité préoccupante existe à savoir de grandes disparités autour de l’alimentation sur le territoire. Les inégalités alimentaires rendent compte de cette ségrégation sociale et de l’hétérogénéité territoriale : 50 554 personnes bénéficiaires de l’aide alimentaire pour 9 965 000 repas distribués/mois.
 
Le projet Alimentaire Territorial de la MEL se décline en 4 grandes orientations stratégiques, traduites en programme d'actions :
 
1. Contribuer au bien-être alimentaire des habitants et des visiteurs ;
2. Développer une économie agricole et alimentaire ancrée sur le territoire métropolitain et respectueuse de son écosystème ;
3.  Co-construire une Métropole alimentaire durable, conviviale et solidaire ;
4. Faire de chacun l’acteur du Projet Alimentaire Territorial.

Consulter d'autres publications