Boucle de thalassothermie à Marseille

 
Avec plus de 45% de l’énergie finale consommée en 2014, le secteur du bâtiment (résidentiel et tertiaire) reste de loin le plus énergivore, devant les transports, l’agriculture et l’industrie. L’ambition de l’ÉcoCité de Marseille est de diminuer de 40 % les émissions de gaz à effet de serre, notamment en développant la proportion des énergies renouvelables à un tiers de la production d’énergie d’ici à 2030. La thalassothermie est ainsi un marqueur fort de l’ÉcoCité méditerranéenne. Conditionnée par sa position littorale, elle répond à la contrainte climatique méditerranéenne en permettant le développement d’un réseau froid et chaud, sans conséquence sur l’ilot de chaleur urbain. Elle offre en milieu urbain dense un service adapté aux besoins des opérateurs immobiliers et des abonnés.
 
Retrouvez cette fiche pages 6-7.

Consulter d'autres publications